14 hectares de terrains agricoles transformés en zone de BETON = projet des « 4 vents à Philippeville »

Encore un projet à la gloire du politique sans respect de l’environnement et des citoyens 

A toutes les personnes qui pensent que le système capitaliste et économique actuel est complètement FOU!

Pour info, le projet complètement MEGALO de l'agrandissement du complexe commercial de Philippeville serait sur le point de voir le jour !!! Appelé projet des 4 vents.

A savoir 14 hectares de terrains agricoles transformés en zone de BETON soit une zone de 350m/400 mètres pour au minimum 42 commerces principalement de multinationales  voire 70 !

A qui pensez- vous que cela va rapporter ?  Hormis les quelques personnes à l’initiative de ce projet ? Encore un centre- ville qui risque de mourir…

Plus de détails, voir la page internet de la commune de Philippeville : https://drive.google.com/file/d/1rVMFQpMNaQwl5ySl8NP1xglqHXv3Vf0M/view

MOBILISONS NOUS

En signant la pétition en ligne contre le projet 

ou en envoyant vos remarques, observations ou réclamations aux adresses suivantes : cecile.targez@commune-Philippeville.be, ann.hancart@commune-Philippeville.be, nathalie.anciaux@commune-Philippeville.be    

C'est un droit pour tous les citoyens belges même NON-HABITANT dans la commune de Philippeville. Nous sommes tous concernés !!!

C’est notre devoir de citoyen, de parents… de consommateur.

Il est URGENT de penser MAINTENANT aux générations futures !!!  

Ne laissons pas à nos dirigeants le droit de faire tout et n’importe quoi au détriment de notre environnement…

C’est IMPORTANT.  

Merci

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Sonia Michaux à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous annoncerons cette pétition aux 3000 personnes qui en consultent d'autres sur notre site, mais n'ont pas encore consulté celle-ci.

Facebook