Sauvons les Serres d'Auteuil

Contacter l'auteur de la pétition

QUE FAIT LE MINISTERE DE LA CULTURE ?

2017-11-30 19:17:40

    BIENS CHERS DEFENSEURS DES SERRES D’AUTEUIL,  

    20171130_144035_compressee.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(A gauche, le stade de tennis de 5000 places en construction près des grandes serres de Formigé à droite)

 

TOUT DABORD JE SUIS HEUREUSE DE VOUS INFORMER QUE NOUS AVONS OBTENU SATISFACTION QUANT AU DEPART DE CETTE GRANDE ROUE QUI DEFIGURAIT, PLACE DE LA CONCORDE, LA PLUS BELLE PERSPECTIVE DE PARIS.

CE DEPART A ETE ENTERINE LORS D’UN VOTE DU CONSEIL DE PARIS LE 22 NOVEMBRE DERNIER, A LA SUITE D’UN VŒU REPRENANT LES ARGUMENTS PATRIMONIAUX MIS EN AVANT PAR NOS AMIS DE « SITES ET MONUMENTS » (alias SPPEF). IL EST IMPORTANT DE SAVOIR QUE LA MAIRIE S’EST BRUSQUEMENT SOUCIEE DE DEFENDRE « la perspective visuelle historique qui relie l’Arc de Triomphe au Louvre », AINSI QUE DU « caractère patrimonial exceptionnel de la place de la Concorde [et] l’attachement de nombreux parisiens à sa préservation ».

ON NE PEUT QUE REVER EN VOYANT CETTE SUBITE CONVERSION A LA PRESERVATION DU PATRIMOINE PARISIEN, EN IMAGINANT QU’ ELLE PUISSE S’OPERER EGALEMENT, MEME TARDIVEMENT, EN FAVEUR DU JARDIN BOTANIQUE DES SERRES D’AUTEUIL.

A CE PROPOS, J’AI RECU LE 24 OCTOBRE DERNIER UNE REPONSE AU COURRIER QUE J’AVAIS ADRESSE A LA NOUVELLE MINISTRE DE LA CULTURE LE 26 JUILLET DERNIER. LA REPONSE EST SIGNEE DU CHEF DE CABINET , QUI ME CONFIRME « L’IMPLICATION DU MINSTERE DE LA CULTURE DANS LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE DES JARDINS », MAIS IGNORE LE POINT CRUCIAL DE MA LETTRE  : A SAVOIR LE GRAVE PRECEDENT CREE PAR L’AVIS DU CONSEIL D’ETAT DU 2 OCTOBRE 2016, SIGNIFIANT QU’AUCUN SITE INSCRIT MONUMENT HISTORIQUE N’EST DESORMAIS A L’ABRI, A CONDITION DE LE DECOUPER MORCEAU PAR MORCEAU.

ON SE SOUVIENT EN EFFET QUE LE CONSEIL D’ETAT A DONNE SON ACCORD A L’AMPUTATION ET BETONISATION DU JARDIN SOUS PRETEXTE QUE SEULE UNE PARTIE ETAIT CONCERNEE. RAPPELEZ-VOUS : IL A MEME OSE PRECISER QUE CE N’ETAIT PAS GRAND-CHOSE PAR RAPPORT A LA TOTALITE DU BOIS DE BOULOGNE !

IL Y AURAIT LA MATIERE A UN MINISTERE DE LA CULTURE POUR SE SAISIR DU DOSSIER, MAIS IL NE LE FAIT PAS DAVANTAGE QUE DANS LE CAS DE LA GRANDE ROUE !

JE VOUS ENGAGE DONC A MAINTENIR LA PRESSION AUSSI BIEN EN SIGNANT LA PETITION DE « SITES ET MONUMENTS » :

(https://www.change.org/p/madame-la-maire-de-paris-non-au-retour-de-la-grande-roue-place-de-la-concorde)

 

QUE DE PERSEVERER A FAIRE CIRCULER CELLE DES SERRES D’ AUTEUIL.     

 

AVEC MES SENTIMENTS CHALEUREUX A TOUTES ET TOUS,


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN CONTRE LA GRANDE ROUE

2017-11-12 15:52:39

     BIEN CHERS DEFENSEURS DES SERRES D’AUTEUIL,  

Photo_lBM_20170411_1740291.jpg

 

 

 

connaissant votre attachement aux causes patrimoniales, je vous ai alerté dès le mois de juin dernier sur l’action initiée en justice par l’association amie « Sites et Monuments »(alias SPPEF), soutenue par SOS Paris, pour obtenir la disparition de la Grande roue de Marcel Campion place de la Concorde.

Effectivement, depuis quelque 23 ans, avec la complicité de la mairie de Paris, cette installation obstrue l’une des plus belles perspectives urbaines mondiales, et ne cesse de prolonger sa période d’occupation comme d’étaler sur le trottoir des boutiques de bazar au mépris des autorisations (voir mes courriels ci-dessous).

Il faut savoir qu’à la suite notamment des articles du « Canard Enchainé », Marcel Campion a été mis en examen cette année pour abus de biens sociaux et recel de favoritisme. Mais le 21 octobre dernier, un référé de « Sites et Monuments » a été rejeté par le tribunal administratif, renvoyant à plus tard le jugement au fond de l’affaire, une procédure que nous connaissons bien dans la cadre de la défense du Jardin botanique des Serres d’Auteuil.

Or vendredi dernier, coup de théâtre : on apprend la mise en examen de la Ville de Paris pour favoritisme dans l’attribution de la Grande roue. Ce qui nous vaut un commentaire fort ironique du remarquable site culturel « La Tribune de l’Art », face à la soudaine conversion de madame Hidalgo au patrimoine, alors qu’elle n’a cessé, année après année, de laisser amputer et bétonner le chef d’œuvre architectural et paysager de Formigé :

http://www.latribunedelart.com/anne-hidalgo-rejoint-notre-combat-contre-la-grande-roue-de-paris

Je vous engage donc à poursuivre votre soutien à « Sites et Monuments », présidée par notre ami Alexandre Gady, en apportant votre signature à leur pétition :

https://www.change.org/p/madame-la-maire-de-paris-non-au-retour-de-la-grande-roue-place-de-la-concorde

 

… et bien entendu, n’hésitez pas à continuer à faire circuler notre pétition, dans l’attente du jugement au fond sur l’arrêt des travaux de la FFT au jardin botanique, audience que le tribunal administratif n’est visiblement guère pressé de programmer, alors que les travaux se poursuivent sans relâche.

Bien chaleureusement à toutes et tous,  


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

SOUTENONS LE CERCLE GUIMARD ********SUPPORT THE GUIMARD CIRCLE

2017-10-04 11:12:17

     BIEN CHERS  DEFENSEURS  DES SERRES D'AUTEUIL,

     (ENGLISH VERSION BELOW)

 

Nous sommes toujours en attente de la date d’audience de notre appel devant le Tribunal administratif afin de tenter d’annuler le permis de construire de la Fédération de tennis dans le Jardin botanique des Serres d’Auteuil. Visiblement, cette date se fait attendre.

Naturellement, pendant ce temps, la fédération poursuit ses travaux à marche forcée, d’autant plus que la maire de Paris avait prétendu que le stade de 5 000 places dans les Serres d’Auteuil serait nécessaire à la tenue des JO en 2024 ! Comme on le voit, madame Hidalgo ne recule devant rien! Par ailleurs la Ville persiste à ignorer votre mobilisation ainsi que la solution alternative d’extension de Roland-Garros sur l’autoroute A13, proposée par les associations depuis 2013.

Tout cela ne doit pas nous empêcher de nous intéresser à d’autres causes patrimoniales et environnementales, comme je l’ai fait précédemment en vous alertant sur la pétition demandant le départ, place de la Concorde, de cette grande roue qui bouche l’une des plus belles perspectives urbaines mondiales :

https://www.change.org/p/madame-la-maire-de-paris-non-au-retour-de-la-grande-roue-place-de-la-concorde

 

J’aimerais également vous informer d’un passionnant projet de centre Art nouveau parisien à l’initiative du Cercle Guimard, défendant l’œuvre du plus grand représentant français de ce mouvement artistique. Tout est expliqué dans l’article que je viens de rédiger pour la revue culturelle Les Soirées de Paris indiqué ci-dessous.

Et sur le plan des coïncidences, il faut savoir qu’au moment même où Jean-Camille Formigé dessinait et faisait réaliser « Le Fleuriste d’Auteuil » en 1898, Hector Guimard dessinait et inaugurait le Castel Béranger rue La Fontaine. Passage de témoin artistique, donc.

Voici l'article en question et sa référence:  

http://www.lessoireesdeparis.com/2017/09/27/hector-guimard-grand-precurseur-du-design-a-lhotel-mezzara/

 

Merci à toutes et tous de rester mobilisés et de continuer à faire circuler la pétition pour défendre les Serres d'Auteuil,

bien chaleureusement,

Lise Bloch-Morhange

 

Dear lovers of the Auteuil Greenhouses,  

We are still waiting to hear from the Parisian Administrative Court regarding our appeal to cancel the French Federation of Tennis building permit in the Serres d’Auteuil. Obviously, the Court is not in a hurry to grant us a pleading date…

Meanwhile the Tennis federation keeps building its 5000 seat stadium that the Mayor of Paris said was needed for the 2024 Olympic Games! Of course this is not true, but Mrs Hidalgo is familiar with this kind of assertions far from being accurate, just like she keeps ignoring your mobilization as well as our alternative Roland-Garros extension project on Freeway 13.

But this must not stop us for being involved with other great causes like the one I already mentioned to you, encouraging you to sign the petition promoted by our friends from SPPEF (Sites et Monuments) asking the Mayor of Paris, as well as the Minister of Culture, to prevent the return of the GRANDE ROUE (Big Wheel) on Concord square (place de la Concorde).

This GRANDE ROUE is ruining the most beautiful Parisian perspective, famous in the entire world.  It doesn’t only ruin the view stretching from the Tuileries Garden to the Arch of Triumph then the Arch of Défense, but it also disfigures part of the most beautiful square in Paris with various little shops selling trivia which should not be found there:

https://www.change.org/p/madame-la-maire-de-paris-non-au-retour-de-la-grande-roue-place-de-la-concorde

 

I also want to tell you about the GUIMARD CIRCLE (CERCLE GUIMARD), involved in a fascinating project: they want to create a Parisian Art Nouveau Center devoted to Hector Guimard, the one who designed the famous Parisian metro entrance “décors” at the beginning of the XXth century. 

And they want to set this international center for Art nouveau studies and exhibitions in the HOTEL MEZZARA, a wonderful private home built by Guimard in the heart of the sixteen arrondissement. Here is an article I just wrote for “Les Soirées de Paris” on this subject, where I encourage Art nouveau lovers to become members of LE CERCLE GUIMARD:

http://www.lessoireesdeparis.com/2017/09/27/hector-guimard-grand-precurseur-du-design-a-lhotel-mezzara/

 

Thank you for your mobilization and for keeping  alive the SERRES D'AUTEUIL petition,

warm regards,

Lise BM

 

 

         

 


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

SOUTENONS LE CERCLE GUIMARD

2017-10-01 17:33:16

    Bien chers défenseurs des Serres d’Auteuil,

Photo_lBM_25.1_.16_.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes toujours en attente de la date d’audience de notre appel devant le Tribunal administratif afin de tenter d’annuler le permis de construire de la Fédération de tennis dans le Jardin botanique des Serres d’Auteuil. Visiblement, cette date se fait attendre.

Naturellement, pendant ce temps, la fédération poursuit ses travaux à marche forcée, d’autant plus que la maire de Paris avait prétendu que le stade de 5 000 places dans les Serres d’Auteuil serait nécessaire à la tenue des JO en 2024 ! Comme on le voit, madame Hidalgo ne recule devant rien! Par ailleurs la Ville persiste à ignorer votre mobilisation ainsi que la solution alternative d’extension de Roland-Garros sur l’autoroute A13 proposée par les associations depuis 2013.

Tout cela ne doit pas nous empêcher de nous intéresser à d’autres causes patrimoniales et environnementales, comme je l’ai fait précédemment en vous alertant sur la pétition demandant le départ, place de la Concorde, de cette grande roue qui bouche l’une des plus belles perspectives urbaines mondiales :

https://www.change.org/p/madame-la-maire-de-paris-non-au-retour-de-la-grande-roue-place-de-la-concorde

J’aimerais également vous informer d’un passionnant projet de centre Art nouveau parisien à l’initiative du Cercle Guimard, défendant l’œuvre du plus grand représentant français de ce mouvement artistique. Tout est expliqué dans l’article que je viens de rédiger pour la revue culturelle Les Soirées de Paris indiqué ci-dessous. Et sur le plan des coïncidences, il faut savoir qu’au moment même où Jean-Camille Formigé dessinait et faisait réaliser « Le Fleuriste d’Auteuil » en 1898, Hector Guimard dessinait et inaugurait le Castel Béranger rue La Fontaine. Passage de témoin artistique, donc.

Voici l'article en question et sa référence:  

http://www.lessoireesdeparis.com/2017/09/27/hector-guimard-grand-precurseur-du-design-a-lhotel-mezzara/

 

Merci à toutes et tous de rester mobilisés et de continuer à faire circuler la pétition pour défendre les Serres d'Auteuil,

bien chaleureusement,

Lise Bloch-Morhange

   

 

 


.Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

NON A LA GRANDE ROUE PLACE DE LA CONCORDE (suite)

2017-06-28 13:55:40

    Bien chers signataires de la pétition  SAUVONS LES SERRES D'AUTEUIL, 

    (English version below)

20170411_182534.jpg

   

tout en remerciant vivement tous ceux qui l’ont déjà fait, j’aimerais continuer à vous encourager à signer la pétition dont nos amis de la SPPEF (Sites et Monuments), que vous connaissez bien, sont les initiateurs.

lls estiment tout à fait anormal que la Mairie de Paris comme le ministère de la Culture autorisent la Grande Roue à demeurer place de la Concorde pendant de longs mois chaque année (toujours davantage), détruisant ainsi l’une des plus belles perspectives urbaines parisiennes et même mondiales.

Par ailleurs cette usurpation d’un espace public s’accompagne d’un déploiement de stands divers et variés qui transforme cette partie de la place de la Concorde en foire du Trône, ce qui est vraiment un comble !

Alors que Marcel Campion s’apprête à demander une nouvelle autorisation d’ici le 17 juillet, il importe de faire savoir aux autorités concernées que les Parisiens et les touristes ne veulent plus voir la place de la Concorde défigurée.  

Voici le site de la pétition :    

https://www.change.org/p/madame-la-maire-de-paris-non-au-retour-de-la-grande-roue-place-de-la-concorde

Merci par avance de votre mobilisation en faveur de cette belle cause, et à bientôt pour des nouvelles concernant le Jardin botanique des Serres d'Auteuil ( n'hésitez pas à faire circuler la pétition sur les Serres d'Auteuil afin que nous ayons encore plus de poids vis-à-vis de Nicolas Hulot),

Bien chaleureusement,

Lise Bloch-Morhange, porte-parole fondatrice du Comité de soutien des Serres d'Auteuil  

 

(English version)

Dear signatories of the petition SAVE AUTEUIL GREENHOUSES,

I wish to encourage you to sign the petition promoted by our friends from SPPEF (Sites et Monuments) asking the Mayor of Paris as well as the Minister of Culture to prevent the return of the GRANDE ROUE (Big Wheel) on Concord square (place de la Concorde).

This GRANDE ROUE is ruining the most beautiful Parisian perspective, famous in the entire world.  It doesn’t only ruin the view stretching from the Tuileries Gardens to the Arch of Triumph then the Arch of Défense, but it also disfigures part of the most beautiful square in Paris with various little shops selling trivia which should not be found there.

It is URGENT to sign the petition now while the owner of the Grande Roue Marcel Campion is asking a new permit by July 17th . Here is the website of the petition:

https://www.change.org/p/madame-la-maire-de-paris-non-au-retour-de-la-grande-roue-place-de-la-concorde

We are counting on your mobilization: the Mayor of Paris as well as the new Minister of Culture must know that Parisians as well as tourists want their place de la Concorde back!

Warmly yours,     

Lise Bloch-Morhange,  speaker for the SAVE AUTEUIL GNEENHOUSES committee


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

NON A LA GRANDE ROUE PLACE DE LA CONCORDE

2017-06-20 16:26:22

    Bien chers signataires de la pétition  SAUVONS LES SERRES D'AUTEUIL, 

 

20170411_181454.jpgJ’aimerais vous encourager à signer une autre pétition concernant le patrimoine parisien, dont nos amis de la SPPEF (Sites et Monuments), que vous connaissez bien, sont les initiateurs.

lls estiment tout à fait anormal que la Mairie de Paris comme le ministère de la Culture autorisent la Grande Roue à demeurer place de la Concorde pendant de longs mois chaque année (toujours davantage), détruisant ainsi l’une des plus belles perspectives urbaines parisiennes et même mondiales.

Par ailleurs cette usurpation d’un espace public s’accompagne d’un déploiement de stands divers et variés qui transforme cette partie de la place de la Concorde en foire du Trône, ce qui est vraiment un comble !

Alors que Marcel Campion s’apprête à demander une nouvelle autorisation d’ici le 17 juillet, il importe de faire savoir aux autorités concernées que les Parisiens et les touristes ne veulent plus voir la place de la Concorde défigurée.  

Voici le site de la pétition :    

https://www.change.org/p/madame-la-maire-de-paris-non-au-retour-de-la-grande-roue-place-de-la-concorde

(Faire un copier-coller sur Google si le site ne s'ouvre pas).

Merci par avance de votre mobilisation en faveur de cette belle cause, et à bientôt pour des nouvelles concernant le Jardin botanique des Serres d'Auteuil,

Bien chaleureusement,

Lise Bloch-Morhange, porte-parole fondatrice du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

 

   


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

DEMANDONS A NICOLAS HULOT DE SAUVER LES SERRES D'AUTEUIL

2017-05-31 19:53:52

     BIEN CHERS SIGNATAIRES DE LA PETITION SAUVONS LES SERRES D 'AUTEUIL,

     (English version below)

Palmarium_compresse3.jpgLE COMITE DE SOUTIEN DES SERRES D'AUTEUIL A PUBLIE VENDREDI DERNIER 26 MAI UNE TRIBUNE SUR LE SITE DU JOURNAL LE MONDE INTITULEE "NOUS DEMANDONS A NICOLAS HULOT DE SAUVER LES SERRES D'AUTEUIL".

EN EFFET, COMME NOUS  l'INDIQUONS  AU DEBUT DE CETTE TRIBUNE, NICOLAS HULOT A ETE L'UNE DES DEUX PREMIERES PERSONNALITES A SE MOBILISER POUR LA DEFENSE DU JARDIN BOTANIQUE DES L'AUTOMNE 2010, avec FRANCOISE HARDY, PRESIDENTE D'HONNEUR DU COMITE DE SOUTIEN.

NOUS ESPERONS DONC QUE LE NOUVEAU MINISTRE DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE VOUDRA BIEN SE PENCHER SUR CE DOSSIER, CAR IL EST SCANDALEUX QU'UN JARDIN PUBLIC CLASSE MONUMENT NATUREL AU TITRE DES SITES  (ainsi que MH) SOIT PRIVATISE PAR UNE FEDERATION DE SPORT.

NOUS DEMANDONS A CEUX QUI SONT ABONNES AU JOURNAL LE MONDE DE BIEN VOULOIR SE RENDRE SUR LE SITE DU JOURNAL AFIN DE MANIFESTER LEUR  MOBILISATION SOIT PAR UN COMMENTAIRE SOIT EN PARTAGEANT LA TRIBUNE VIA FACEBOOK (cliquer sur IDEES, puis TRIBUNES à la date du 26 MAI): 

http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2017/05/26/nous-demandons-a-nicolas-hulot-de-sauver-les-serres-d-auteuil_5134199_3232.html

ET NOUS VOUS DEMANDONS A TOUTES ET TOUS DE CONTINUER A FAIRE CIRCULER LA PETITION POUR QUE LE NOMBRE DE SIGNATAIRES AUGMENTE ENCORE, CE QUI AIDERA A PERSUADER NICOLAS HULOT DE NOUS RENDRE JUSTICE!

BIEN CHALEUREUSEMENT A TOUTES ET TOUS,

Lise Bloch-Morhange, porte-parole fondatrice du Comité de soutien des Serres d'Auteuil   

 

P.S. TEXTE DE LA TRIBUNE DU MONDE du 26 mai 2017 « Nous demandons à Nicolas Hulot de sauver les serres d’Auteuil » (pour ceux qui ne sont pas abonnés au journal)

Dans une tribune au « Monde », le comité de soutien des serres d’Auteuil appelle le nouveau ministre de la transition écologique à sauver ces serres menacées par l’extension du stade Roland-Garros.LE MONDE | 26.05.2017 à 11h32 •

Mis à jour le 26.05.2017 à 12h03 | Par Collectif Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Ajouter Partager (2 061)

TRIBUNE. Plus que tout autre, Nicolas Hulot est à même de mesurer l’ampleur du massacre en cours dans le jardin botanique des serres d’Auteuil puisque, dès le 23 novembre 2010, il adressait une lettre au maire de Paris de l’époque, Bertrand Delanoë, pour exprimer son inquiétude à l’égard de ce « témoin muet d’un grand patrimoine végétal vivant » menacé par « un projet mettant en péril ces bien publics que sont devenus les jardins, les serres historiques et leurs collections remarquables », et lui demander s’il était possible d’étudier d’autres solutions d’extension du stade Roland-Garros.

Depuis, nombre d’associations de défense de l’environnement locales, nationales et internationales – dont l’Icomos (International Council on Monuments and Sites ou Conseil international des monuments et des sites), la plus grande association internationale de protection des paysages, conseil de l’Unesco – ont pris la relève de son initiative. Ainsi que Nicolas Hulot le suggérait, il existait bien d’autres solutions, comme celle d’étendre le stade Roland-Garros sur l’autoroute A13, projet alternatif proposé par des associations dès mars 2013. Malheureusement, il n’a jamais été possible de nouer un dialogue de fond avec les dirigeants de la Fédération française de tennis (FFT), si bien qu’il a fallu se tourner vers les tribunaux et déposer de multiples recours, toujours actuels.

Une véritable mobilisation populaire Parallèlement, on a pu assister à une véritable mobilisation populaire à travers la pétition Sauvons les serres d’Auteuil, qui atteint aujourd’hui plus de quatre-vingt-trois mille signataires, un nombre tout à fait exceptionnel. A travers leurs commentaires, ces habitants de toute la France et de nombreux pays étrangers nous font constamment savoir combien le sort de l’un des plus beaux jardins parisiens leur tient à cœur et symbolise pour eux le conflit entre l’exploitation des ressources de la planète à des fins mercantiles et la préservation de la nature, dont le ministre est l’incarnation française la plus célèbre.

Comme tous les défenseurs du jardin botanique des serres d’Auteuil, ces pétitionnaires sont scandalisés par le fait que la FFT a entrepris d’y construire, avec l’aval du Conseil d’Etat, un stade de tennis de cinq mille places (pour deux semaines de tournoi par an !), après avoir abattu une centaine de végétaux (arbres et arbustes) en quarante-huit heures au début d’octobre 2016, puis détruit neuf serres chaudes d’origine modernisées contenant une collection de quelque dix mille plantes tropicales et subtropicales de valeur mondiale. Certes, les plantes ont été déménagées préalablement, mais combien survivront ? Et l’idée même d’abattre ou de mettre en danger des arbres dits remarquables, précieux entre tous au sein d’un jardin botanique, n’aurait-elle pas dû entraîner l’abandon du projet ?

Œuvre de destruction de la FFT Le jardin botanique n’est-il pas classé au titre des sites comme monument naturel inclus dans le bois de Boulogne (loi 1930, décret 1957) et inscrit monument historique depuis l’année de son centenaire, en 1998, y compris la totalité de la surface de son sol ? Sans oublier qu’il est l’un des quatre sites du jardin botanique de la Ville de Paris, avec le parc de Bagatelle, le Parc floral de Paris et l’école d’horticulture du Breuil. Encore ne sait-on pas toujours que Paris est la capitale européenne dont le ratio espace vert par habitant est le plus bas d’Europe, bois de Vincennes et de Boulogne inclus.

Ces ardents citoyens ne désarment pas, la défense des serres d’Auteuil étant devenue une cause nationale depuis qu’ils ont compris une chose essentielle : si on laisse la FFT achever son œuvre de destruction dans la partie sud-est du jardin, le site tout entier, coincé entre le périphérique et le stade Roland-Garros, sera rapidement condamné. La FFT n’a-t-elle pas déjà assez fait la preuve qu’elle n’a pas le moindre souci des arbres et des plantes ? Il est donc temps de faire un exemple en demandant, au nom du respect de l’environnement, l’arrêt de la construction du stade de cinq mille places, ainsi que celui de la transformation des bâtiments inscrits monuments historiques de l’Orangerie et du Fleuriste en locaux commerciaux Roland-Garros.

Il serait alors possible d’étudier avec les dirigeants de la fédération un projet alternatif d’extension parfaitement viable, même dans l’hypothèse où Paris serait désigné ville olympique pour les JO 2024. D’ailleurs, la FFT elle-même avait proposé une extension sur l’autoroute A13 dans le cadre de la candidature de Paris aux JO 2012.

Formigé, égal de Baltard et d’Eiffel Il appartiendrait alors à la Fédération française de tennis de racheter son œuvre de destruction en replantant arbres et plantes dans la partie saccagée du jardin botanique des serres d’Auteuil, chef-d’œuvre architectural et paysager de la fin du dix-neuvième siècle signé du grand architecte paysagiste Formigé, égal de Baltard et d’Eiffel. Cela mettrait fin à cette honteuse privatisation des biens et lieux publics dans ce merveilleux jardin que prophétisait, il y a deux siècles, l’un des plus illustres philosophes de la nature issus des Lumières, Jean-Baptiste Lamarck, s’exprimant ainsi dans le Système analytique des connaissances positives de l’homme : « L’homme, par son égoïsme trop peu clairvoyant pour ses propres intérêts, par son penchant à jouir de tout ce qui est à sa disposition, en un mot, par son insouciance pour l’avenir et pour ses semblables, semble travailler à l’anéantissement de ses moyens de conservation et à la destruction même de sa propre espèce. »

Ces lignes extraordinaires, remontant à 1820, ne sont-elles pas au cœur même de l’action de Nicolas Hulot depuis toujours ?Nous comptons sur le ministre de la transition écologique et solidaire, qui a tant œuvré pour la défense de la planète, sachant que c’est notamment en pensant aux générations futures que nous lui demandons de sauver les serres d’Auteuil.

Les signataires : Lucile Allorge (membre correspondant de l’Académie des sciences d’outre-mer), Michel Audouy (paysagiste), Marc Barbaud (ancien responsable du jardin botanique des serres d’Auteuil), Lise Bloch-Morhange (porte-parole du comité de soutien des serres d’Auteuil), William Christie (chef d’orchestre, membre de l’Académie des beaux-arts), Gilles Clément (jardinier paysagiste), Elisabeth Belmas (professeur d’histoire moderne à l’université Paris-XIII), Yves Delange (maître de conférences honoraire au Muséum national d’histoire naturelle), Alain Durante (président de l’Association des parcs et jardins de Vendée), Georges Feterman (président de l’association ARBRES), Denis Grozdanovitch (écrivain), Françoise Hardy (présidente d’honneur du comité de soutien des serres d’Auteuil), Eric Joly (directeur du Jardin des plantes et de l’arboretum de Chèvreloup), François Loyer (historien de l’architecture et de la ville, Grand Prix du patrimoine), Alain Malraux (écrivain), Erik Orsenna (de l’Académie française), Christophe Morhange (géomorphologue, professeur des universités Aix-Marseille), Claude Nurisdany et Marie Perennou (cinéastes), Marc Perelman (professeur d’esthétique architecturale à l’université Paris-X - Nanterre), Michel Racine (membre expert du Comité scientifique international Icomos-IFLA pour les paysages culturels), Jean-Louis Tissier (professeur de géographie à l’université Paris-I - Panthéon-Sorbonne), Nicolas Witkowski (écrivain et éditeur).  

Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil  

 

(English version)

Dear signatories,

The « Auteuil Greenhouses Committee » has published last Friday May 26th on "Le Monde" website a letter adressed to the newly appointed Minister of Ecology Nicolas Hulot. 

The Committee asks the Minister to tell the FFT to stop buiding a 5000 seat tennis stadium in the botanical garden, to grow trees and plants instead in that part of the garden, and to expand on Freeway 13, according to the alternative project suggested by associations back in March 2013.

The letter emphasizes that the petition has been signed by more than 83 000 people from all of France and many foreign countries, and that if the Minister doesn't sop now the FFT extension in the Auteuil garden, the French federation of tennis will soon take possession of the whole garden, a public treasure which must be kept public for the generations to come. 

Don't hesitate to forward the petition to friends,  to show Nicolas Hulot your mobilization!

All my best,

Lise Bloch-Morhange, speaker for the Auteuil greenhouses Committee

 


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

NOUS DEMANDONS A NICOLAS HULOT DE SAUVER LES SERRES D'AUTEUIL

2017-05-29 12:33:38

    BIEN CHERS SIGNATAIRES DE LA PETITION SAUVONS LES SERRES D 'AUTEUIL,

 

LE COMITE DE SOUTIEN DES SERRES D'AUTEUIL A PUBLIE VENDREDI DERNIER UNE TRIBUNE SUR LE SITE DU JOURNAL LE MONDE INTITULEE " NOUS DEMANDONS A NICOLAS HULOT DE SAUVER LES SERRES D'AUTEUIL".

EN EFFET, COMME NOUS  l'INDIQUONS  AU DEBUT DE CETTE TRIBUNE, NICOLAS HULOT A ETE L'UNE DES DEUX PREMIERES PERSONNALITES A SE MOBILISER POUR LA DEFENSE DU JARDIN BOTANIQUE DES L'AUTOMNE 2010, avec FRANCOISE HARDY, PRESIDENTE D'HONNEUR DU COMITE DE SOUTIEN.

NOUS ESPERONS DONC QUE LE NOUVEAU MINISTRE DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE VOUDRA BIEN SE PENCHER SUR CE DOSSIER, CAR IL EST SCANDALEUX QU'UN JARDIN PUBLIC CLASSE MONUMENT NATUREL AU TITRE DES SITES  (ainsi que MH) SOIT PRIVATISE PAR UNE FEDERATION DE SPORT.

NOUS DEMANDONS A CEUX QUI SONT ABONNES AU JOURNAL LE MONDE DE BIEN VOULOIR SE RENDRE SUR LE SITE DU JOURNAL ET DE MANIFESTER LEUR  MOBILISATION SOIT PAR UN COMMENTAIRE SOIT EN PARTAGEANT LA TRIBUNE VIA FACEBOOK (cliquer sur IDEES, puis TRIBUNES): 

http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2017/05/26/nous-demandons-a-nicolas-hulot-de-sauver-les-serres-d-auteuil_5134199_3232.html

 

ET NOUS VOUS DEMANDONS A TOUTES ET TOUS DE CONTINUER A FAIRE CIRCULER LA PETITION POUR QUE LE NOMBRE DE SIGNATAIRES AUGMENTE ENCORE, CE QUI AIDERA A PERSUADER NICOLAS HULOT DE NOUS RENDRE JUSTICE!

BIEN CHALEUREUSEMENT A TOUTES ET TOUS,

Lise Bloch-Morhange, porte-parole fondatrice du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

 

 

 

 

P.S. TEXTE DE LA TRIBUNE DU MONDE

« Nous demandons à Nicolas Hulot de sauver les serres d’Auteuil »

Dans une tribune au « Monde », le comité de soutien des serres d’Auteuil appelle le nouveau ministre de la transition écologique à sauver ces serres menacées par l’extension du stade Roland-Garros.LE MONDE | 26.05.2017 à 11h32 •

Mis à jour le 26.05.2017 à 12h03 | Par Collectif Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Ajouter Partager (2 061)

TRIBUNE. Plus que tout autre, Nicolas Hulot est à même de mesurer l’ampleur du massacre en cours dans le jardin botanique des serres d’Auteuil puisque, dès le 23 novembre 2010, il adressait une lettre au maire de Paris de l’époque, Bertrand Delanoë, pour exprimer son inquiétude à l’égard de ce « témoin muet d’un grand patrimoine végétal vivant » menacé par « un projet mettant en péril ces bien publics que sont devenus les jardins, les serres historiques et leurs collections remarquables », et lui demander s’il était possible d’étudier d’autres solutions d’extension du stade Roland-Garros.

Depuis, nombre d’associations de défense de l’environnement locales, nationales et internationales – dont l’Icomos (International Council on Monuments and Sites ou Conseil international des monuments et des sites), la plus grande association internationale de protection des paysages, conseil de l’Unesco – ont pris la relève de votre initiative.

Ainsi que Nicolas Hulot le suggérait, il existait bien d’autres solutions, comme celle d’étendre le stade Roland-Garros sur l’autoroute A13, projet alternatif proposé par des associations dès mars 2013. Malheureusement, il n’a jamais été possible de nouer un dialogue de fond avec les dirigeants de la Fédération française de tennis (FFT), si bien qu’il a fallu se tourner vers les tribunaux et déposer de multiples recours, toujours actuels.

Une véritable mobilisation populaire

Parallèlement, on a pu assister à une véritable mobilisation populaire à travers la pétition Sauvons les serres d’Auteuil, qui atteint aujourd’hui plus de quatre-vingt-trois mille signataires, un nombre tout à fait exceptionnel. A travers leurs commentaires, ces habitants de toute la France et de nombreux pays étrangers nous font constamment savoir combien le sort de l’un des plus beaux jardins parisiens leur tient à cœur et symbolise pour eux le conflit entre l’exploitation des ressources de la planète à des fins mercantiles et la préservation de la nature, dont le ministre est l’incarnation française la plus célèbre.

Comme tous les défenseurs du jardin botanique des serres d’Auteuil, ces pétitionnaires sont scandalisés par le fait que la FFT a entrepris d’y construire, avec l’aval du Conseil d’Etat, un stade de tennis de cinq mille places (pour deux semaines de tournoi par an !), après avoir abattu une centaine de végétaux (arbres et arbustes) en quarante-huit heures au début d’octobre 2016, puis détruit neuf serres chaudes d’origine modernisées contenant une collection de quelque dix mille plantes tropicales et subtropicales de valeur mondiale.

Certes, les plantes ont été déménagées préalablement, mais combien survivront ? Et l’idée même d’abattre ou de mettre en danger des arbres dits remarquables, précieux entre tous au sein d’un jardin botanique, n’aurait-elle pas dû entraîner l’abandon du projet ?

Œuvre de destruction de la FFT

Le jardin botanique n’est-il pas classé au titre des sites comme monument naturel inclus dans le bois de Boulogne (loi 1930, décret 1957) et inscrit monument historique depuis l’année de son centenaire, en 1998, y compris la totalité de la surface de son sol ? Sans oublier qu’il est l’un des quatre sites du jardin botanique de la Ville de Paris, avec le parc de Bagatelle, le Parc floral de Paris et l’école d’horticulture du Breuil. Encore ne sait-on pas toujours que Paris est la capitale européenne dont le ratio espace vert par habitant est le plus bas d’Europe, bois de Vincennes et de Boulogne inclus.

Ces ardents citoyens ne désarment pas, la défense des serres d’Auteuil étant devenue une cause nationale depuis qu’ils ont compris une chose essentielle : si on laisse la FFT achever son œuvre de destruction dans la partie sud-est du jardin, le site tout entier, coincé entre le périphérique et le stade Roland-Garros, sera rapidement condamné. La FFT n’a-t-elle pas déjà assez fait la preuve qu’elle n’a pas le moindre souci des arbres et des plantes ?

Il est donc temps de faire un exemple en demandant, au nom du respect de l’environnement, l’arrêt de la construction du stade de cinq mille places, ainsi que celui de la transformation des bâtiments inscrits monuments historiques de l’Orangerie et du Fleuriste en locaux commerciaux Roland-Garros. Il serait alors possible d’étudier avec les dirigeants de la fédération un projet alternatif d’extension parfaitement viable, même dans l’hypothèse où Paris serait désigné ville olympique pour les JO 2024. D’ailleurs, la FFT elle-même avait proposé une extension sur l’autoroute A13 dans le cadre de la candidature de Paris aux JO 2012.

Formigé, égal de Baltard et d’Eiffel

Il appartiendrait alors à la Fédération française de tennis de racheter son œuvre de destruction en replantant arbres et plantes dans la partie saccagée du jardin botanique des serres d’Auteuil, chef-d’œuvre architectural et paysager de la fin du dix-neuvième siècle signé du grand architecte paysagiste Formigé, égal de Baltard et d’Eiffel. Cela mettrait fin à cette honteuse privatisation des biens et lieux publics dans ce merveilleux jardin que prophétisait, il y a deux siècles, l’un des plus illustres philosophes de la nature issus des Lumières, Jean-Baptiste Lamarck, s’exprimant ainsi dans le Système analytique des connaissances positives de l’homme : « L’homme, par son égoïsme trop peu clairvoyant pour ses propres intérêts, par son penchant à jouir de tout ce qui est à sa disposition, en un mot, par son insouciance pour l’avenir et pour ses semblables, semble travailler à l’anéantissement de ses moyens de conservation et à la destruction même de sa propre espèce. »

Ces lignes extraordinaires, remontant à 1820, ne sont-elles pas au cœur même de l’action de Nicolas Hulot depuis toujours ?Nous comptons sur le ministre de la transition écologique et solidaire, qui a tant œuvré pour la défense de la planète, sachant que c’est notamment en pensant aux générations futures que nous lui demandons de sauver les serres d’Auteuil.

Les signataires : Lucile Allorge (membre correspondant de l’Académie des sciences d’outre-mer), Michel Audouy (paysagiste), Marc Barbaud (ancien responsable du jardin botanique des serres d’Auteuil), Lise Bloch-Morhange (porte-parole du comité de soutien des serres d’Auteuil), William Christie (chef d’orchestre, membre de l’Académie des beaux-arts), Gilles Clément (jardinier paysagiste), Elisabeth Belmas (professeur d’histoire moderne à l’université Paris-XIII), Yves Delange (maître de conférences honoraire au Muséum national d’histoire naturelle), Alain Durante (président de l’Association des parcs et jardins de Vendée), Georges Feterman (président de l’association ARBRES), Denis Grozdanovitch (écrivain), Françoise Hardy (présidente d’honneur du comité de soutien des serres d’Auteuil), Eric Joly (directeur du Jardin des plantes et de l’arboretum de Chèvreloup), François Loyer (historien de l’architecture et de la ville, Grand Prix du patrimoine), Alain Malraux (écrivain), Erik Orsenna (de l’Académie française), Christophe Morhange (géomorphologue, professeur des universités Aix-Marseille), Claude Nurisdany et Marie Perennou (cinéastes), Marc Perelman (professeur d’esthétique architecturale à l’université Paris-X - Nanterre), Michel Racine (membre expert du Comité scientifique international Icomos-IFLA pour les paysages culturels), Jean-Louis Tissier (professeur de géographie à l’université Paris-I - Panthéon-Sorbonne), Nicolas Witkowski (écrivain et éditeur).

 


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

RAPPEL: RASSEMBLEMENT DEMAIN SAMEDI 13 MAI A 15 H PLACE DU CHATELET

2017-05-12 12:11:59

   20170407_1833211.jpg BIEN CHERS PETITIONNAIRES,

 

 

COMME JE VOUS L'AI INDIQUE HIER SOIR, LE RASSEMBLEMENT DU COLLECTIF "NON AUX JO 2024" (QUI APPELLE A UN REFERENDUM SUR LE SUJET) SE DEROULERA PLACE DU CHATELET (ET NON SUR LE PARVIS DE L'HOTEL DE VILLE), CONFORMEMENT A L'AUTORISATION DE LA PREFECTURE DE POLICE DE PARIS.

CE SERA POUR LES DEFENSEURS DES SERRES D'AUTEUIL L'OCCASION DE RAPPELER QUE NOUS PROPOSONS DEPUIS MARS 2013 UN PROJET ALTERNATIF D EXTENSION DE ROLAND-GARROS SUR L'AUTOROUTE A 13 QUI EPARGNERAIT LE JARDIN BOTANIQUE ET N'A JAMAIS ETE PRIS EN COMPTE NI PAR LA FFT NI PAR LA VILLE DE PARIS.

VENEZ NOMBREUX TEMOIGNER DE VOTRE ATTACHEMENT A L'UN DES PLUS BEAUX JARDINS DE PARIS EN PASSE D'ETRE DENATURE PAR LE SPORT FRIC!!!!!!!!!!!!!!!!

BIEN CHALEUREUSEMENT,

LISE BLOCH-MORHANGE, porte-parole fondatrice du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

 


LE RASSEMBLEMENT SAMEDI 13 MAI AURA LIEU PLACE DU CHATELET

2017-05-11 21:21:49

   BIEN CHERS SIGNATAIRES,

la préfecture de Paris vient de nous faire savoir que le rassemblement ( voir courriels ci-dessous) est autorisé PLACE DU CHATELET, et non sur le Parvis de l'Hôtel  Ville.

QU'ON SE LE DISE!!!!!!!!!!!!

Bien chaleureusement,

Lise Bloch-Morhange


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil



Partager cette pétition

Aidez cette pétition à récolter plus de signatures.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook