Amazon, à part les prix, rien de bon, histoire d'un SAV sur le fil de l'honnêteté !

Cette pétition me tient particulièrement à cœur, parce qu’elle va refléter le ras-le-bol, du moins je l’espère, des clients et un aspect du service après-vente, gardé secret par Amazon, l’Empire du High-Tech Informatique et des couches-culottes à moindre prix, avec à sa tête, Jeff Bezos, l’homme le plus riche du monde, du moins tant que son divorce n’aura pas été consommé.

Qui dit Empire dit également un grand nombre d’infrastructures réparties dans le monde. Ces monstrueuses ruches ayant, en leur sein, un gigantesque essaim de personnes qui travaillent pour Amazon. On dénombrait en 2017 à peu près 541 900 personnes.

Un nombre impressionnant de personnes qui travaillent à bas salaire et le terme d’esclavagisme apparaît aussi dans une étude d’Indeed https://www.indeed.fr/cmp/Amazon.com/reviews. Il y a bien sûr, apparemment des points positifs, comme le café gratuit, mais les points négatifs me semblent renvoyer une image peu reluisante de cette entreprise.

Qui dit excellente rentabilité (Résultat NET 2,37 milliards $ en 2016) dit également qu’il faut faire des économies sur énormément de choses pour avoir le meilleur prix de vente. Les salaires, bien sûr, sont les premiers touchés, demander aux gens de faire des heures supplémentaires et surtout ne pas les payer en serait la seconde, j’en passe et des meilleures puisque c’est sur le problème des salaires que je veux en venir.

Le dicton, en avoir pour son argent, s’adapte très bien dans ce cas de figure pour revenir sur la qualité du personnel engagé chez Amazon pour le Service Après-Vente (SAV, pour les intimes).

Nous sommes en présence, d’individus se cachant derrière leur téléphone, vous bredouillant un bonjour, n’inspirant, pas vraiment, la bonne journée attendue, et leurs prénoms très rapidement cités, pour que vous ne puissiez pas les identifier plus tard. Cette attitude met en évidence, une gêne et un manque de fierté pour le travail qu’ils vont bâcler pour la pérennité de l’Hypocrisie de leur Entreprise, ce mélange n’augurant rien de bon pour une conversation qui sera, vous le savez à l’avance, peu agréable et surtout d’une insurmontable pénibilité. Ils sont également investis d’un pouvoir, à l’odeur nauséabonde, qui leur permet de bloquer de l’argent qui ne leur appartient pas, avec des arguments futiles appris aux formations d’Amazon pour devenir des robots bêtes et méchants.

Penser à présent, aux personnes qui ont payé leurs achats, mais qui ne les reçoivent pas, le service de transport d’Amazon, étant comparable au chaos, digne d’un film de fin du monde, et se retrouvant en communication téléphonique avec ce genre d’individus totalement démunis d’empathie pour résoudre leurs problèmes.

Penser à ces gens, qui doivent implorer ces individus, parfois pendant des semaines, à coups de fil répétés, tombant chaque fois sur une personne différente, mais tout aussi antipathique que la précédente et répétant sans cesse la même rengaine, encore et encore, pour récupérer leur dû, comme si Amazon  ne pouvait pas ouvrir un dossier pour chaque client pour éviter justement ces répétitions incessantes, c’est peut-être aussi parce que ces employés ne savent pas employer correctement un ordinateur ne pouvant alors que répondre au téléphone (il y a quand même moins de touches à mémoriser).

Comme rien ne peut se faire par téléphone, ces gens essayent avec Facebook sur le site même d’Amazon en espérant être mieux considérés. Quelle déception, alors, de se retrouver en présence des mêmes individus, du moins en matière de qualité, que ceux de leurs éprouvantes communications téléphoniques. Là, nous sommes dans un monde de pleureuses et de pleureurs, vous savez ces gens engagés pour feindre le chagrin aux enterrements, chez Amazon, ils sont désolés, attristés, peinés, embarrassés, navrés, confus, éplorés, tristes, affligés, pour un résultat totalement identique à leurs collègues du téléphone, rien, nada, nothing, ничего́ (plus difficile à dire), des nèfles, ils ne veulent rien faire pour vous. Pourquoi, d’ailleurs, iraient-ils embêter leurs sympathiques collègues des autres départements. Je vous situe l’histoire, un compte Amazon business, d’une amie, bloqué depuis presque 3 semaines maintenant, il faudrait simplement le débloquer. Rien de compliqué, je pense. Et bien non, un obstacle infranchissable pour le personnel, décrit plus haut, d’Amazon.

Ne pensez pas qu’il n’y a que cette histoire, je travaille depuis des années avec Amazon et ces situations se multiplient de plus en plus, pour vous en convaincre allez faire un tour sur le site d’Amazon.fr. Laissez-vous envahir, tout d’abord, par la surprise de voir autant de personnes se faire escroquer par cette Entreprise, ensuite, par une colère qui vous ronge en voyant l’incroyable audace de ces individus, peu scrupuleux, répondre, que c’est votre faute, que vous auriez dû faire ceci ou cela…, avec un mépris à vous faire froid dans le dos.  

N’oublions pas que cet argent bloqué illégalement doit représenter une somme colossale au vu du nombre de clients lésés chez Amazon, ce magot, certainement bloqué sur un compte qui fait de plantureux intérêts.

Voilà, vous pourriez croire que j’ai une dent contre Amazon, je vous dirais non, c’est le dentier complet. Votre soutien ne vous coûtera rien, simplement, une petite signature, lorsque la pétition passera sur Facebook, sur Internet ou dans vos emails. Il faut que ces pratiques plus que douteuses soient dénoncées et sanctionnées.                

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Marc De Jong à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous annoncerons cette pétition aux 3000 personnes qui en consultent d'autres sur notre site, mais n'ont pas encore consulté celle-ci.

Facebook