Démocratie =Libertés, dignité, citoyenneté.

Collectif Libertés Dignité Citoyenneté  

L'Algérie est à la croisée des chemins. La mobilisation civique pour la reconquête de nos libertés confisquées et de notre dignité bafouée a ressuscité l'espoir et redonné aux Algériens un motif de fierté. Elle a été saluée, avec respect et admiration, un peu partout dans le monde.

Dans le sérail, les manipulateurs de l'ombre tentent d'imposer une alternative morbide : prolonger le statu quo, ou sombrer dans le chaos.

Au delà du rejet d'un pouvoir délinquant, de ses supplétifs et de leurs clientèles, les luttes en cours appellent à la clarification des objectifs. Afin d'éviter la fatalité d'une nouvelle impasse autoritaire, les signataires réaffirment leur attachement aux principes de libertés, de dignité et de citoyenneté, socle de toute alternative démocratique crédible:

1- La démocratie est un ensemble de valeurs, sans lesquelles le suffrage universel risque de s'abimer dans la régression liberticide.  

2- Préalable à tout scrutin, la préservation de la paix civile passe par l'adhésion de tous les acteurs politiques à une charte des libertés - toutes les libertés individuelles et collectives - qu'aucune majorité électorale ne saurait remettre en cause.

3- L'Etat est le garant des libertés de chaque citoyenne et de chaque citoyen, sans exclusive. S'excluront d'eux-mêmes ceux qui s'érigeront en censeurs des libertés d'autrui. 

4- La dignité citoyenne exige l'égalité des droits pour tous ; elle rejette toute forme de discrimination basée sur le genre, l'origine ethnique, la couleur de la peau, l'identité, la langue, la religion, le statut économique et social ...

5- La société algérienne est plurielle. La diversité de nos convictions politiques, philosophiques et religieuses, la pluralité de notre identité, de notre culture, et de nos langues sont des richesses à promouvoir, et non des menaces à combattre.     

Dans le prolongement des manifestations en cours, nous appelons à la multiplication des débats citoyens pour élargir les espaces de libertés.    

 

Premiers signataires : Djamila BOUHIRED (révolutionnaire) - Abdennour ALI-YAHIA (militant des droits de l'Homme) - Sadek HAJDERES (ex secrétaire du PAGS, militant politique) - Mokrane AÏT LARBI (avocat, militant des droits de l'Homme) - Sanhadja AKROUF (militante féministe) - Nordine AZZOUZ (journaliste) - Madjid BENCHIKH (ancien doyen de la faculté de droit d'Alger) - BEN MOHAMED (poète) - Mansour BROURI (professeur en sciences médicales) - Kamel DAOUD (écrivain) - Mohamed FELLAG (comédien) - Kamel HAMMADI (auteur-compositeur) - Malika BARAKA (cardiologue) - Omar BELHOUCHET (journaliste) - Hichem BABA AHMED (Le HIC, caricaturiste) - Khéloudja KHALFOUN (avocate) - Tarik KHIDER (auteur) - Karima LAZALI (psychanalyste, auteure) - Mohamed MEBTOUL (anthropologue, auteur) - Arezki METREF (journaliste, écrivain) - Zazi SADOU (militante de la démocratie et des droits des femmes) - Boualem SANSAL (écrivain) - Djamel ZENATI (militant démocrate) - Boureddine ZIDOUNI (professeur en sciences médicales, chef de service hospitalo-universitaire).

 

 


Collectif Libertés Dignité Citoyenneté    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Collectif Libertés Dignité Citoyenneté à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook