Grand débat national : Appel pour un enseignement généralisé de la langue, de la culture et de l’histoire dites régionales d’Alsace et pour leur promotion dans les médias publics régionaux

Appel pour un enseignement généralisé de la langue, de la culture et de l’histoire dites régionales d’Alsace et pour leur promotion dans les médias publics régionaux

Nous, signataires de la présente pétition, demandons au pouvoir politique de mettre en œuvre à l’école publique :

- un enseignement bilingue généralisé de la langue régionale d’Alsace [1]selon des modalités permettant aux élèves d’atteindre une compétence équivalente des langues

- et un enseignement également généralisé de l’histoire et de la culture régionales.  

Nous demandons aussi que cette politique scolaire trouve un accompagnement dans les médias publics régionaux (radio et télévision) dont le cahier de charge doit comporter une réelle politique de promotion de l’histoire et de la culture régionales.  

Nous demandons enfin que ces deux domaines, enseignement et médias bilingues et biculturels, soient à l’avenir cogérés par l’Etat et la collectivité alsacienne dans des structures ad hoc restant à créer.  

Commentaires

« Que le français soit la langue commune de tous les Français est chose communément admise, mais pourquoi serait-il la langue unique. Les autres langues de France méritent pleinement reconnaissance et respect, sauf à considérer que la diversité linguistique porte préjudice à l’unité nationale et que la nation française serait une ethnie caractérisée par l’unicité de la langue de la culture et de l’histoire.   Or, la France, ce n’est pas cela. La France, c’est d’abord la nation subjective, celle qui se fonde sur le sentiment d’appartenance et la volonté d’être et d’agir ensemble. Celle de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, moment oh combien fondateur de la nation française. Pour nous, la France doit être pensée non plus en nation « ethnocentrée » basée sur l’inclusion de l’identique et sur l’exclusion de l’altérité, mais en union dans la diversité. La vraie nature de ce pays est dans la conjugaison des principes universels et de la diversité des cultures, dans le lien entre l’un et le divers, c’est-à-dire dans la démocratie. Elle ne saurait être résumée au triste républicanisme réducteur et uniformisateur. » Pierre Klein©  

Les tout premiers signataires :  

Atzenhoffer Alphonse, maire de Dieffenbach-lès-Woerth Atzenhoffer Jean-Philippe, docteur en économie Baumann René, professeur honoraire de la Faculté de Médecine de Strasbourg Beyer Antoine, professeur des Universités Biehler Jean, maire d'Oberhaslach  Bischoff Jean-Claude, maire de Traubach-le-Bas Blessig Emile, député honoraire Boeckler Mathieu, adjoint au maire de Lautenbach-zell / Sengern. Bonnet Fabien, maire d’Andlau Bourhis Stéphane, Fondateur de Touche Pas à l’Alsace Brender Claude, maire de Fessenheim Calderoli-Lotz Martine, conseillère régionale Cattin Jacques, député Danesi René, sénateur Daniel BASTIAN Daniel, maire de Dossebheim sur Zinsel Dany KARCHER, maire de   Kolbsheim Denise Buhl, conseillère régionale, maire de Metzeral Fabian Antoine, syndicaliste, maire honoraire de Roderen, militant associatif pour une démocratie participative Florence Bernard, maire de Hohrod Foessel Cyril, monde associatif Freudenberger Jean-Marie, maire de Wittersdorf Freudenreich Bernard, Fritsch Frédéric, dirigeant d’entreprise Froehlicher Claude, président d’Eltern Alsace Furst Laurent, député Goetschy Bernard, Goetz Madeleine, maire de Tagsdorf Gottri Rémy, maire de Berstheim Goulet Vincent, coordinateur de l'association Grenz'up, Mulhouse Grad René maire de Wintershouse Grussenmeyer Paul, monde associatif Habig Michel, vice-président du CD du Haut-Rhin, maire d’Ensisheim Hell Patrick, coordinateur Schick Süd Elsàss Culture et Bilinguisme Hertzog Robert Paul agrégé de droit public et de science politique Hetzel Patrick, député Heydmann Maurice, maire de Norheim Hitier Arsène, notaire honoraire et conseiller municipal de Molsheim Hitier Marie-Antoinette retraitée EN Hugel Martine, directrice d'école retraitée Jean Rodolphe FRISCH Jean-Rodolphe, maire de Pfetterhouse Joerger Francis, maire de Scheibenhard Jung Clément, maire de Hochstett Jung Jean, monde associatif Jurdant-Pfeiffer Pascale, vice-présidente du CD 67 Kauss Alain, Kennel Guy-Dominique, sénateur Kern Claude, sénateur du Bas-Rhin Kintz Patrick, vice-président de l’ICA Klein Jacques Paul, Ambassadeur (ret.), Sous-Secrétaire-General des Nations Unies (ret.), General de Division de l'Armée de l'Air (ret.) Klein Pierre, président de la fédération Alsace bilingue, président de l’ICA Klotz Olivier, président du Medef Alsace Lambert Jean-Charles, maire de Stutzheim-Offenheim Leguil Aurélie, représentante de l'Apepa au conseil académique des langues régionales Lehmann Gérard, maire de Leutenheim Lehmann Marie-Paule, conseillère départementale, maire de Scherlenheim Loth Thierry, président de l’Apepa Lotz Suzanne, maire de Goxwiller Lux Pascale, vice-présidente d'ABCM- Zweisprachigkeit Mensch Jean-Claude, maire d’Ungersheim Metz Marie, comédienne Meyer Alphonse, maire de Zinswiller Meyer Gilbert, maire de Colmar Meyer Pierre Peter, ancien directeur général adj. du Conseil régional d'Alsace Muller-Bronn Laurence, vice-présidente du CD du Bas-Rhin, maire de Gerstheim Niedermeyer Jean-Michel, professeur bilingue et LCR Oster Louis, ancien bâtonnier Ott François, membre du bureau de l‘ICA Peter Armand, éditeur, militant culturel Peter Jean, président d’OMA Pierre Bihl, vice-président du CD 68, maire de Bergheim Puppinck Patrick, président de Sprochrenner Rall Paul, Ancien Chef de Cabinet d'Adrien Zeller Reichardt Andre, sénateur Reiss Frédérique, député Reutenauer Jean-Jacques, pasteur à la retraite Richard Guy, maire de Wegscheidt Richard Hamm, maire-adjoint d‘Illkirch Graffenstaden Rueher André, Maire de Wahlbach Sander Anne, députée européenne Sarbacher Karine, présidente d'ABCM- Zweisprachigkeit Schackis Jean-Pierre, maire de Bust Schaeffer Dominique, maire de Rorschwihr Schaeffer Jean-Marie, vice-président de l’ICA Schall Jeannine, monde associatif Schellenberger Raphaël, député Scherb Henri, président honoraire de Heimetsproch un Tradition Schillinger Patricia, sénatrice du Haut-Rhin Schittly Bernard, maire de Guevenatten Schlosser Charles, maire de Lembach Schuler Georges, conseiller régional, maire de Reichstett Straumann Eric, député Thielen Pierre, maire de Gresswiller Thierry Delobel, président de la FLAREP     Troendlé Catherine, sénatrice Troestler Etienne, directeur du FEC Ueberschlag André, maire de Knoeringue Vogel Justin, conseiller régional, président de l’OLCA Vonfelt Emilie, vice-présidente de l’ICA Weiss François, docteur en linguistique Werner Patrice, maire de Munwiller Westermann Charles, proviseur honoraire. Zeter Jean-Daniel, vice-président honoraire du conseil général du Bas-Rhin Zimmermann Alain, maire de Weislingen

  

 

[1] Définition de la langue régionale retenue par la Convention cadre portant sur la politique plurilingue 2015/2030 (document signé par le Ministère de l’Education nationale, la Préfecture d’Alsace, le Conseil régional d’Alsace, les conseils généraux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin) : « La langue régionale d’Alsace, dans la convention cadre portant sur la politique régionale plurilingue 2015-2030 (délibération n°CG/2015/7), se définit comme « langue allemande dans sa forme standard et dans ses variantes dialectales (alémanique et francique). Cette définition n’exclut pas la reconnaissance parallèle du welche, du yiddish et du manouche utilisés dans la région en tant qu’expression de sa richesse culturelle et historique. »  


Fédération Alsace bilingue    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Fédération Alsace bilingue à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook