NON aux pitbulls au Québec, OUI à l'interdiction des chiens dangereux.

Après les grands titres qui ont fait la une des médias concernant les attaques fait par un chien d'une race dangereuse que la majorité de la population demande qu'elle soit désormais interdite au Québec. Je crois qu'il est important que nous parlions au nom des victimes tant humaines que animales qui ne peuvent se défendre elles-mêmes efficacement en cas d'attaque.

Un animal est un animal, peut importe la race ou le format. Nous sommes en droit de pénaliser les citoyens irresponsables ayant des chiens à risques tels les pitbulls Respectons les familles, les citoyens et les bonnes personnes qui ont un animal sain et non agressif contre les attaques de ces chiens imprévisibles.

À ceux qui ne craignent pas cette race, réfléchissez à votre droit de vivre en toute sérénité et en toute sécurité avec votre famille et vos animaux non agressifs. Vous savez comme moi que ce n'est pas les medias qui véhiculent des messages erronés ou inexacts. Vous devriez savoir que des histoires de bagarres de chiens impliquant des victimes innocentes tant humaines qu'animales sont inscrite dans les statistiques et dénoncé par plusieurs intervenants dont l'organisme américain Dog Bite. Vous savez bien que ce n'est pas la peur des gros chiens puisque la majorité des gens n'ont pas peur des Bouviers Bernois, des Terre-Neuves, des St-Bernards, des Goldens-Retrievers et des Labradors. Non vous savez que les gens ont peur et avec raisons des chiens reconnu comme dangereux en Ontario, en Europe et aux États-Unis.

CONSIDÉRANT le meutre gratuit de Madame Vadnais chez-elle dans sa cour en juin 2016 par un pitbull extrêmement agressif qui non seulement lui a enlevé la vie, celui-ci était en train de la dévorer ne lui laissant aucune chance.

CONSIDÉRANT l'attaque sauvage qu'à subit la jeune Vanessa dans un parc de Brossard en 2015

CONSIDÉRANT les séquelles physiques et psychologiques permanentes ainsi que la mort causé par les attaques des chiens dangereux.

CONSIDÉRANT les frais médicaux, les pertes de temps et d'argent ainsi que la perte de jouissance de la vie et que les victimes doivent subir et ce pendant plusieurs années qui dans la majorité des cas ne pourront pas être compenser financièrement

CONSIDÉRANT que des miliers de patients sont en attente de chirurgies très souvent essentiel à leur survie et ce très souvent depuis plus d'un an et que l'urgence d'intervenir auprès des victimes est prioritaire faisant en sorte de repousser les autres chirurgies alors que ces blessures graves auraient pu être évité.

CONSIDÉRANT le manque de place dans nos hôpitaux et les coupures draconniennes faites au nom de l'austérité dans le système de la santé.

CONSIDÉRANT que la Charte canadienne des droits et libertés garantit les droits et libertés qui y sont énoncés. Ils ne peuvent être restreints que par une règle de droit, dans des limites qui soient raisonnables et dont la justification puisse se démontrer dans le cadre d’une société libre et démocratique.

CONSIDÉRANT que le paragraphe 7 de la Charte canadienne des droits et libertés garantit les droits et libertés à l'effet que chacun a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne; il ne peut être porté atteinte à ce droit qu’en conformité avec les principes de justice fondamentale.

CONSIDÉRANT que la Charte des droits et libertés de la personne du Québec va dans le même sens que la Charte canadienne des droits et libertés

CONSIDÉRANT que posséder un pitbull n'est pas un droit fondamental.

CONSIDÉRANT les séquelles physiques et psychologiques permanentes causé par les attaques des chiens dangereux.

CONSIDÉRANT que les défenseurs des pitbulls prétendent que le bannissement du pitbull chez nos voisins ontariens n'a donné aucun résultat et que pire encore le nombre de morsures canines y est même à la hausse mais qu'ils ne tiennent pas compte que la population et le nombre de chiens per capital a également beaucoup augmenté, nous croyons que cet argument est totalement futile et mensonger.

CONSIDÉRANT que les défenseurs des pitbulls prétendent qu'il y a un manque de données scientifiques complètes et sérieuses sur le sujet ce qui est totalement faux nous refusons de nous laisser berner par ces affirmations faciles, irréfléchies et mensongères ayant pour but de désinformer la population.

CONSIDÉRANT que plusieurs spécialistes du comportement canins en Ontario, en Europe et aux États-Unis s'entendent pour dire que la solution est le bannissement de cette race après la reconnaissance, l'évaluation et le suivit de la maladie mentale chez les chiens ainsi que l'éducation et la socialisation des chiens normaux de même que l'éducation des propriétaires de chiens.

CONSIDÉRANT qu'une partie de la solution passe par l'éducation de la société, par de la sensibilisations auprès des propriétaires de chiens mais que certains chiens vont toujours demeurer imprévisibles et à risque de passer à l'attaque. Par exemple des scéances de prévention des morsures chez les enfants au primaire, par l'enseignement de l'apprentissage du langage corporel canin sont impossible à enseigner aux bébés, aux jeunes enfants ainsi qu'aux chiens innofensifs. Les défenseurs des pitbull laissent croire que le problème serait résolu par l'abolissement des usines à chiots or les pitbulls ne sont jamais élevé dans des usines à chiot mais plutot par des éleveurs de fond de cour dont ils font eux-même partie. Ils prônent la stérilisation obligatoire des animaux de compagnie pour ceux qui ne possédent pas un permis d'élevage alors que nous savons tous que le marché noir des animaux est incontrolable. Ils recommande la constitution de terme et conditions précises pour l'utilisation de termes comme "spécialiste en comportement" et "éducateur canin" alors que l'utilisation de termes n'est nullement un gage de compétence, d'éthique ou de garantie.

CONSIDÉRANT qu'il existe des chiens dangereux de toutes races et tailles mais que les morsures faites par ces chiens causent des blessures beaucoup moins graves que celles faites par les chiens tels les pitbulls. Le déni que les défenseurs des pitbulls pratiquent n'a jamais été une solution  pour l'avancement de notre société.

CONSIDÉRANT qu'il existe beaucoup d'autres races de chiens extraordinaires et équilibrés et ce de toutes les tailles, nous demandons l'interdiction totale et immédiate des chiens reconnu comme étant à risque tels le pittbull.

CONSIDÉRANT que les défenseurs des pitbulls ont tenté de berner la population à plusieurs reprises en se présentant à des émissions de télé avec des femelles, des jeunes chiens et des chiots alors que c'est un fait bien connu des spécialistes en comportement que les problèmes d'agressivité surviennent avec des mâles adultes non castrés.

CONSIDÉRANT que les défenseurs des pitbulls ont pris soin d'aviser à chaque fois les participants de leurs marches et expositions à l'effet «de ne pas amener leurs chiens réactifs» preuve qu'il y a bel et bien des pitbulls dangereux mais qu'ils cachent ce fait à la population. Preuves à l'appuie, fournis sur demande aux autorités ainsi qu'aux médias.

CONSIDÉRANT que les défenseurs des pitbulls ont pris soin d'aviser les fans de leurs pages Facebook et les membres de leurs groupes Facebook à l'effet de ne pas partager l'information qui circule à propos des pitbulls. Il est claire que le déni total est leur code d'éthique. Preuves à l'appuie, fournis sur demande aux autorités ainsi qu'aux médias.

CONSIDÉRANT qu'une forte majorité des défenseurs des pitbulls n'ont aucune compassion envers les victimes humaines et animales. Ils n'ont de la compassion que pour les molosses. Preuves à l'appuie, fournis sur demande aux autorités ainsi qu'aux médias.

CONSIDÉRANT les déclarations faites par une éleveuse de pitbulll de longue date lors de sa sortie médiatique sur TVA nouvelles à l'effet que les pitbulls représentent des risques réels et imprévisible. Preuves à l'appuie, fournis sur demande aux autorités ainsi qu'aux médias.

Considérant que le slogan du gouvernement libéral actuellement au pouvoir au Québec est « Ensemble, on s'occupe des vraies affaires », il est maintenant le temps de passer des paroles aux actes.

Pour tout savoir sur les morsures de chiens visitez le site de l'organisme DogsBite

Téléchargez le document pdf: «11-Year U.S. Dog Bite Fatality Chart - 2005 to 2015»

Durant cette période de 11 années, 360 américains ont souffert mortellement suite aux blessures causé par des morsures de chiens, 232 de ces décès, soit 64,4% furent causé par des pitbulls.

 

Visitez notre page Facebook Mouvement pour l'interdiction des chiens dangereux

Signer cette pétition

En signant, j'autorise M. D. à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook