Pétition pour dénoncer les changements de la politique de logement du centre de santé Inuulitsivik

Commentaires

#4

Je crois que depuis plusieurs années on aurait pu faire travailler des gens à partir du sud, ceux qui ne sont pas essentiels en présentiel au Nord. Il manque de transparence de la part de la direction, les gens ne sont pas avisés à l'avance d'une future cohabitation, ce n'est pas mentionné dans la politique que les gens seront prévenus d'avance. J'ai peur que ce ne soit pas si exceptionnel que ça la cohabitation. On exclu les docteurs et la direction, encore... qui logent pourtant aussi dans les habitations du csi... Nous avons été mis devant un fait accompli sans consultation.

Isabelle Dupont (Puvirnituq, )

#7

Bonjour,
1- nous avons été mis devant le fait accompli, sans consulté ni syndicat ni comité de rétention. Il y a plein d'erreur et de non sens dans cette politique. Je crois que nous pouvons faire mieux pour réagir devant cette crise du logement.

2- cela ne fait aucun sens de payer des avantages impossable, d'appeler ça "detenteur de logement" et de se voir obliger de cohabiter, quand les agences et tpo n'ont AUCUN frais de logement à payer. AUCUN !! Une compensation financière et une cohabitation volontaire pourraient être une solution.

3- cette politique fait malheureusement preuve de violence organisationnelle et de très peu de sensibilité. Il serait bénéfique d'y ajouter plus de détails. Sans oublié que les directeurs/medecins/dentistes sont exclus de la cohabitation.Ceci est inacceptable et de la plus grande insulte.

4-je refuse de porter l'odieux d'années de mauvaises décisions, que ce soit du csi ou des différents gouvernements. Il existe d'autres solutions.

Charlie Laplante Robert (Inukjuak, )

#12

I have been working for the CSI for almost 3 years and was playing to stay in Inukjuak for several more years. There is no way I will last if I don't have a house I can call home.

audrey hachey (Montréal, )

#22

Il en va de ma santé mentale.

André Morin (Kuujjuaraapik, )

#32

Contre la liberté et les droits de la personne.
Pour dénoncer le manque criant de logements sociaux au Nunavik.
Chaque personne, travailleurs a droit à son intimité, à un lieux de repos ainsi qu’à un minimum de confort quelque soit son statut d’employé.

Jacinthe Boutin (Puvirnituq, )

#35

Je tiens à mes conditions de vie au nord.

Marc Legare (Puvirnituq , )

#37

Parce que je crois qu'il est important de travailler sur le respect et la rétention du personnel

Isabelle Gélinas (Puvirnituq, )

#51

Je suis infirmière du centre de santé Innuulitsivik

vanessa asfar (Sainte-Marguerite Du Lac masson, )

#54

La cohabitation forcée c’est guarantie de rendre les employés très très malheureux et le travail en souffrira

Christine Lafrance (Abercorn, )

#61

Parce que cela ft 8 ans que je suis au nord, je fais des gardes de 24hrs, je suis au nord 8 mois par année, j'offre des soins de qualités et de proximités à la population du village de puvirnituq. Pour moi mon logement est mon havre de ressourcement. Si je dois faire de la cohabitation forcée et être a la merci des décisions decla direction, cela remet en question ma décision de rester employée du csi

Isabelle cousineau

Isabelle Cousineau (Puvirnituq, )

#62

Je signe parce que nous avons besoin de conditions de vie décente pour vouloir rester au nord. Déjà que le travail est assez difficile, il est essentiel de pouvoir se sentir bien chez soi.

Bianka Jacques (Inukjuak , )

#63

Favoriser la rétention du personnel

Jules Banville (Québec, )

#64

Je signe parce que je trouve injuste et discriminatoire la nouvelle politique de logement/cohabitation.

Katarina Hayes (Québec, )

#76

Je suis en désaccord avec la nouvelle politique de logement qui risque d’avoir un impact négatif important sur la rétention du personnel au CSI Et ainsi sur la qualité des services à la population!!!

Monique Blais (Inukjuak, )

#85

C’est une prise d’otage, on as droit au repos et la tranquillité après nos heures de services qui sont éprouvantes, dans un contexte comportant des difficultés majeures d’exécutions. (Gardes, absences de ressources, urgences récurantes). C’est une pressions énormes sur les travailleurs.

Louise Fortin (Boucherville, )

#88

I am signing because the loss of lodging influnces my working in the north.

Lynn Berwick (Canton de stanstead, qc, )

#89

Assez c’est assez, respecter nos droits svp

Gaston Delisle (Puvirnituq, )

#97

Je signe parce que je suis solidaire avec mes collègues qui sont dans le Nord depuis des années et que je considère que la nouvelle politique telle quelle empêchera la rétention de ces employés. Aussi, je trouve que c'est complètement irrespecteux des employés de juste avoir imposé une politique sans consulter les personnes que ça touche au quotidien. De plus, je pense que toutes les options n'ont pas été explorées avant d'en arriver à cette politique et je m'explique. Seulement à Puvirnituq, les médecins ont 12 unités à leur disposition alors qu'il y a seulement 5 médecins permanents dans le village alors pourquoi 12 unités pour les médecins ? Il y a aussi un bloc de 4 logements qui est abandonné depuis 2019. Pouruqoi ne pas le remettre sur pied et permettre plus d'accès au logement ? Oui, évidemment ça engendrerait des coûts, mais on nous promet des nouveaux logements depuis 3 ans et rien ne bouge. L'excuse COVID fait son temps également.

Audrey Couture (Épiphanie, )

#102

Je croix pas que je devrai coucher dans un meme logement de quelquuun je connait peut a pein pas a mon age

Julie Farmer (Gatineau, )

#109

Renée l’heureux

Renee L’heureux (Quebec, )



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...