STOP AU FRANC CFA AVEC LA CRÉATION DU M.A.C

 

NAISSANCE DU MOUVEMENT ANTI FRANC CFA

CFA1.jpg

Amis citoyens d'Afrique, du Monde,

Suite à la revendication faite sur le Franc CFA , l'heure est venue de nous mobiliser autour d'une cause commune. Depuis 1939; date de création d'une monnaie qui ne correspond plus à l'attente de nos compatriotes de la zone franc, il apparaît aujourd'hui que l'afrique est puissante par son potentiel économique lié aux ressources naturelles, convoitées si ce n'est déjà exploitées, par les pays dits riches. Voilà des décennies que l'Afrique ne profite pas des fruits de son labeur et se voit déposséder de la plus grande partie de ces richesses. Depuis le processus de décolonnisation des années 50-60, le continent africain sert de fournisseur de matières premières au détriment de sa population impactée par la famine et ne parvenant pas à se soustraire de la misère. Le Franc CFA arrimé à l'Euro pour des raisons échappant au commun des mortels, a assigné les entreprises à un déficit permanent puisque l'économie locale archaïque en majorité, souffre en particulier du manque d'infrastructures, d'une logistique conséquente pour leur permettre un développement commercial à échelle mondiale. Ceci explique cette situation économique, figée dans le temps malgré quelques avancées grâce au numérique et aux technologies nouvelles. Les populations manquent de moyens car les recettes reviennent à hauteur de 50% au trésor français.

Pour résumer voici quelques éléments de l'entente commerciale et monétaire, fondés sur le Franc CFA (autrefois appelé Franc des colonies françaises), il est utilisé depuis 1945 et rebpatisé (franc de la Communauté financière en Afrique) 

La garantie de maintenir de faibles taux d’inflation (stabilité des prix à 2%) et l’arrimage du franc CFA à une des monnaies les plus fortes du monde.

Selon 4 principes :

- La parité fixe (soit la valeur du franc CFA qui évolue en fonction de l'euro) pour limiter le risque de change entre les pays de la zone francs et de la France.

- La libre convertibilité du franc CFA avec la monnaie européenne.

- La garantie de convertibilité (en illimité)

- Centralisation des taux de changes

"En contrepartie de ces garanties, les banques centrales de la zone franc doivent déposer 50% de leurs réserves de change auprès du Trésor français (La Banque de France). En 2015, le dépôt de la BEAC et la BCEAO dans les coffres du Trésor représentait environ 14 milliards d'euros."

Or, la garantie de cette coopération était d'assurer une croissance économique durable aux pays concernés mais qui ne vient toujours pas. Aujourd'hui le sentiment d'injustice et de mépris fait rage au sein de toutes les communautés issues du continent africain, de la métropole y compris des gilets jaunes, en Europe et même outre atlantique, s'indignant du phénomène et de ses conséquences sur les populations les plus fragiles. 

Cependant de manière générale, la souveraineté revendiquée ici doit dépasser l'aspect monétaire et doit pouvoir s'appliquer également à toutes les autres menaces de dépossession, ou toutes formes d'asservissement de la part de nouveaux conquérants comme la Chine, mais aussi les Etats-Unis et la Russie. Il faut combattre la corruption et retrouver une équité qui n'existe pas dans la redistribution des richesses. Cela aussi fait partie des prérogatives du MOUVEMENT ANTI FRANC CFA qui dans le même temps dénonce les méfaits du réchauffement climatique sur le continent africain devenu la poubelle du monde, au bénéfice d'une économie parallèle qui en découle et profite à ceux-là même qui en sont les principaux responsables.

Malgré le lien qui unit la France Afrique, de part la langue et la protection armée qu'elle assure, il n'y a pas de juste mesure et trop de vies sont sacrifiées au nom d'une relation qui privilégie les plus forts, ceux qui parviennent à sortir de la misère. Les dirigeants des pays doivent prendre leur responsabilité pour créer une unification de l'Afrique. 

Thomas Sankara prônait l'autarcie et est mort de son audace. Pourtant, il était visionnaire et son esprit demeure et fait espérer la jeunesse en Afrique.

Aussi nous vous proposons d'adhérer au Mouvement Anti CFA en signant cette pétition afin de soutenir la demande de retrait du Franc CFA converti sur la base de 1 € = 656 (FCA).

En Afrique, le revenu moyen est 6 à 7 fois moins élevé que partout dans le monde et si l'on s'y intéresse de prêt, certains vivent avec moins de 1 à 2 € par jour. Faut-il rappeler tous les maux dont elle fait l'objet, malnutrition, manque de soins médicaux, analphabétisme...

Aujourd'hui un autre destin attend le continent africain selon le Président Emmanuel Macron lors de son déplacement au Burkina Faso le 28/11/2018. Qu'à cela ne tienne puisqu'aujourd'hui, toute la diaspora panafricaine se mobilise également et en appelle à une prochaine manifestation le 24 février à 15h (à confirmer) afin de montrer aux yeux du monde que le meilleur reste à venir pour reprendre les rennes de son destin.

 

 

Rédaction du MOUVEMENT ANTI FRANC CFA

Pour en savoir plus sur le FRANC CFA 

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise M.A.C à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook