Contre "Paws R Us"

Contacter l'auteur de la pétition

Letter to be sent to Paws R Us owners

2012-05-10 14:36:07

(The English version follows the French version)

LA DATE DU PROCÈS ARRIVE À GRAND PAS.  NOUS VOUS DEMANDONS DE FAIRE PARVENIR CHACUN CETTE LETTRE OUVERTE À CHARLENE ET NICOLE LABOMBARD, PROPRIÉTAIRES DE PAWS R US, SHAWVILLE, QC.

charlene@pawsruskennel.com

Mesdames,

Plusieurs personnes sont au courant que vous faites à nouveau l’élevage et la vente de chiens. En effet, vous avez publié des annonces (que vous avez rapidement retirées) sur deux sites Web: ads007.com et maxi24.com, sur lesquels étaient offerts deux genres de races de chiots, et ce, six mois après qu’une descente ait été effectuée à votre chenil par Anima-Québec et que plus de 600 chiens aient été saisis en raison de votre négligence et des mauvais traitements que vous avez infligés à ces animaux. Au mois d’octobre, vous avez consenti à vous départir de façon permanente de ces chiens en échange de ne pas à avoir à débourser au-delà de 540 000 $ en frais de vétérinaire, en frais de pension et autres dépenses pour le soin de ces chiens, depuis le jour où ils ont été saisis jusqu’à la date de la signature de l’accord. Par la suite, la population générale a versé des dons en argent pour que ces animaux soient pris en main, et de nombreux bénévoles ont consacré de nombreuses heures à soigner les blessures physiques, psychologiques et émotionnelles que vous avez infligées à ces pauvres bêtes. C’est exact, Charlene et Nicole… D’autres personnes ont payé pour ce qui aurait dû être VOS obligations financières et elles ont donné à ces chiens l’amour, la compassion et les soins appropriés qu’ils n’avaient jamais reçus auparavant alors qu’ils étaient entre vos mains, et que vous étiez leurs «gardiens».

Si j’ai bien compris, vous devez retourner en Cour sous peu pour demander au juge la permission de continuer à faire l’élevage des chiens pour les vendre (même si vous avez déjà commencé). Il est sans doute possible, en raison de nos lois déficientes en matière de protection des animaux que cette permission vous sera accordée.

Cependant, n’oubliez pas que votre réputation est faite. Plusieurs personnes comme nous sont déterminées à ne pas vous faire oublier ce que vous avez fait, et à veiller que cela ne se reproduise jamais. La seule façon d’y arriver est de ne pas vous laisser faire l’élevage d’animaux à des fins de profits. Récemment, vous avez insisté sur le fait que vous aviez remédié aux problèmes du chenil et que vous aviez appris votre leçon, mais nous n’en croyons rien. Vous affirmez qu’après 20 ans de piètres soins donnés à vos animaux, vous avez soudainement décidé qu’à partir d’aujourd’hui, vous aller les aimer, les traiter avec respect et en avoir pitié, ce qu’ils méritent, au lieu de les traiter seulement comme des « machines à se reproduire »? Les profits énormes que vous avez réalisés en les laissant souffrir pendant toutes ces années sont soudainement moins importants que ceux que vous aviez réalisés avant que l’on saisisse votre chenil?

Paws R Us a été reconnu l’automne dernier par un juge comme étant une USINE À CHIOTS. Vous n’êtes pas, et n’avez jamais été un éleveur consciencieux et vous n’avez jamais eu un comportement éthique. Les conditions abominables dans lesquels vos chiens étaient forcés de vivre, et qui ont entraîné la descente à vos installations, ont persisté durant toutes ces années. Plusieurs plaintes provenant du public, et de certains de vos clients, ont été déposées contre vous à Anima-Québec sur une grande période- il est déplorable que la justice n’ait pas été à la hauteur pendant tout ce temps et que trop d’animaux aient souffert en silence entre vos mains avant que quelque chose ne soit fait.

Je vous écris pour vous proposer ce qui suit : cessez de faire l’élevage d’animaux comme travail. Vous et d’autres membres de votre famille pouvez sans doute gagner votre vie d’une autre façon sans avoir à exploiter et à abuser des animaux. Vous pourriez même devoir TRAVAILLER, mais la plupart des gens dans notre société le font sans qu’il n’y ait d’incidence néfaste pour eux – ou pour d’autres créatures vivantes. Vous avez abusé de centaines de chiens innocents pendant toutes ces années tout en refusant de leur prodiguer des soins fondamentaux. Le temps est venu pour vous de vous retrousser les manches et de trouver un vrai travail - et de payer des impôts. C’est une solution qui ne fait que des gagnants - les chiens ne seront plus enfermés dans des cages, ne vivront plus dans des conditions horribles et ne seront plus forcés à avoir des portées de chiens uniquement pour vous enrichir à leur dépend – et c’est ainsi que vous pourrez vous faire pardonner.

Si vous choisissez de faire l’élevage de chiens, de chats ou de tout autre animal, soyez assuré que vous ferez l’objet d’une surveillance intense de la part du public, d’organismes de défense des animaux et que nous protesterons. Il ne s’agit pas d’une menace, mais d’une promesse. Nous n’oublierons jamais ces images et ces vidéos que nous avons vues dans les médias en septembre dernier et qui continuent à nous hanter, et nous ferons tout notre possible à même notre pouvoir légal pour aider les animaux qui ont besoin de nous pour les protéger contre des personnes de votre genre. Vous êtes dans notre mire – et vous ne pourrez pas y échapper de sitôt.

Pensez-y bien…
Une amie des animaux et activiste

 

_______________________________________


The court date is just around the corner.  You are all invited to send this email to the Paws R Us owners to let them know how we feel and that we will do everything we can to prevent them to breed again.

charlene@pawsruskennel.com

Charlene and Nicole,

It has come to the attention of several people that you have once again begun to breed and sell dogs. For example, ads were posted (and then quickly taken down) by you this past week on two websites: ads007.com and maxi24.com, offering at least two different breeds of puppies. This less than 6 months after having had your kennel raided by Anima-Québec and having had over 600 dogs seized due to your wilful neglect and mistreatment of those animals. In October, you agreed to surrender the dogs permanently in exchange for not having to pay over $540,000 in vet, boarding and other fees that had accumulated for the care of the seized dogs from the time they were taken from you until the date of the signing of the agreement. It then fell to the public to step up and donate money for their care, and for a large number of benevolent volunteers to put in many, many hours of work to try to undo some of the physical, psychological and emotional damage that you inflicted upon those poor creatures. Yes, Charlene and Nicole, other people had to pay what should have rightly been YOUR financial obligation, and also gave those dogs love, care and compassion, which they had never experienced in their entire lives at the hands of their former so-called ''guardians''.

It is my understanding that you go back to court in the near future, and you will ask the judge at that time for permission to resume breeding dogs for commercial purposes (even though you have evidently begun to do so). It is entirely possible, given the deficiency of our present animal protection laws, that permission will be granted.


However, make no mistake. Your reputation has been sullied forever. Many of us are determined to not let what you have done be forgotten, and to make sure that you don't do it again - ever. The only way this can be assured is if you stop breeding animals for profit. Your recent claims that you have cleaned up your act and learned your lesson fall on extremely skeptical ears. Are we really to believe that after over 20 years of never putting your animals' welfare first (or second or third or at all), that you have suddenly uncovered a compassionate side to your nature and that you will, from now on, treat them with the love, kindness, respect and care they so richly deserve, rather than treating them purely as "breeding machines"? Are the huge profits you have been making off of their misery for all of these years suddenly much less important to you now than they were before you got caught?

Paws R Us was correctly deemed by a judge last fall to be a PUPPY MILL. You are not, and never were, a conscientious, ethical breeder. The deplorable conditions under which your dogs were forced to live, which prompted the raid of your premises, had been ongoing for years. Many complaints by members of the public, including by some of your customers, were filed against you with Anima-Québec over a long period of time - it is just unfortunate that the wheels of justice grind so slowly, and that so many animals had to suffer at your hands before something was done.

I am writing this to propose the following: that you voluntarily give up the breeding of animals to earn your living. Surely you and other members of your family can find other ways to bring in revenue without exploiting and abusing animals! Yes, you may actually have to WORK, but most people in society manage to do so without any detriment to themselves - or to other living creatures. You've made hundreds of innocent dogs work for you all these years while denying them the most basic care and consideration. It's high time you got off your behinds and did some real work yourselves - and paid full income taxes like everyone else. This is a win-win situation - dogs will no longer be subject to forcible confinement, deplorable living conditions, and having to crank out litter after litter of puppies solely for your financial gain - and you get to redeem yourselves.

If you choose to continue the breeding of dogs, cats or any other animals, you can be sure that you will be met with intense public scrutiny, resistance and protest. This is not meant as a threat - it is just a plain fact. Most of us will never forget and will be forever haunted by the images and video we saw in the news last September, and we will do everything within our LEGAL power to protect the animals that need us to protect them from people like you and your family. There's a spotlight shining on you - and it's not going away any time soon.

Think it over.

Signed,
An Animal Lover and Activist

Mylene Chalut

Contre / Against "Paws R Us"

2012-04-25 05:04:05

(The English version follows the French version)

Nous désirons, afin de sensibiliser la population à propos des usines à chiots et des chiens achetés dans les boutiques d’animaux, nous rassembler et encourager les gens à venir marcher avec nous le jour où le procès aura lieu. 

Pour tous ceux qui ne peuvent se permettre une journée de travail sans solde mais qui tiennent la cause à cœur, le premier rassemblement aura lieu le samedi 19 mai prochain. 

Nous nous rencontrerons à 11hrs devant le Palais de Justice de Hull et marcherons dans le centre ville jusqu’à environ 13hrs.

Amenez votre chien et votre pancarte!!!

_______________________________________________

 

We would like to educate our population about puppy mills and pet-shop puppies, and hopefully get a lot of people interested in coming out for a walk the day of the actual court trial.

Many of you, who love and support dogs, are only available on weekends. For those of you who would like to take part in without having to miss work, the first gathering for a first walk will take place Saturday May 19th.

We will meet in front of the Hull courthouse at 11:00 a.m. and walk through the downtown Hull area until 1:00 p.m.

Bring your dog and your poster!!

 

https://www.facebook.com/events/157507604376373/


Mylene Chalut

Translation

2012-03-15 22:07:58

The petition has been translated.  Please pass along...


Mylene Chalut



Partager cette pétition

Aidez cette pétition à récolter plus de signatures.

Comment promouvoir une pétition ?

  • Partagez la pétition sur votre mur Facebook et dans les groupes liés au sujet de votre pétition.
  • Contactez vos amis
    1. Écrivez un message dans lequel vous expliquez pourquoi vous avez signé cette pétition, car les gens seront plus susceptibles de la signer s'ils comprennent l'importance du sujet.
    2. Copiez et collez l'adresse web de la pétition dans votre message.
    3. Envoyez le message par e-mail, SMS, Facebook, WhatsApp, Twitter, Skype, Instagram ou LinkedIn.



Facebook