Pour l’enseignement de la psychanalyse à l’université

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Pour l’enseignement de la psychanalyse à l’université.


Visiteur

#1

2013-11-26 16:37

Mettre comme mention :

Pierre Bayard, psychanalyste, professeur des universités

Visiteur

#2

2013-11-26 18:50

Psychologue clinicien, psychanalyste, chercheur rattaché au CRPMS (Paris 7)

Visiteur

#3

2013-11-26 19:49

c'est d'un intérêt vital !

Visiteur

#4

2013-11-26 19:59

Comment pratiquer en pedo psychiatrie sans les références de la psychanalyse.Cela est impossible.

Visiteur

#5

2013-11-26 21:15

Un nombre considérable de patients déçus des méthodes comportementalistes se tournent vers des psychologues formés à la psychanalyse qui sont les seuls à pouvoir donner du sens à leurs symptômes.

Visiteur

#6

2013-11-26 21:28

il faut défendre la psychanalyse dans le soin, c'est un outil précieux, indispensable à la réflexion d'équipe, à la compréhension des problématiques et à la pratique soignante.

Visiteur

#7

2013-11-26 21:30

Ariste peintre, retraitée, étudiante en psychopathologie et psychanalyse, à l'université Diderot-Paris 7.

Visiteur

#8

2013-11-26 21:38

Cet enseignement pourra également permettre a la psychanalyse française de s'ouvrir à d'approches psychanalytiques d'autres pays et ouvrir des débats et échanges afin de faire avancer cette discipline des sciences humaines cliniques

Visiteur

#9

2013-11-26 21:49

El saber, como señala Lacan en el seminario Aun (Encore, 1972-1973: 118): “No se importa ni se exporta, se hace al uso”.
cactus

#10

2013-11-26 21:59


je ne suis pas du "metier" mais si elle est supprimée à l'Université elle sera enseignée où ??

Visiteur

#11

2013-11-26 22:01

La psychanalyse occupe un champ non négligeable du savoir qu'il est important de faire connaître et partager...,

Visiteur

#12

2013-11-26 22:07

Psychologue, Maître de Conférences à l'Université Paris 8

Visiteur

#13

2013-11-26 22:14

la psychologie seule restreint l'étendue de l'ouverture de la pensée expérimentée.

Visiteur

#14 Je n'ai pas compris. Pouvez-vous expliciter ?

2013-11-26 22:19

Claire

#15 PSYCHANALYSE

2013-11-26 22:19

LA PSYCHANALYSE ETUDIEE EN TANT QUE DOMAINE DEPENDANT DE LA PHILOSOPHIE TOUT A FAIT D ACCORD, COMME LE FONT DE NOMBREUX PAYS, POUR SOIGNER C EST UNE AUTRE QUESTION
Lou

#16

2013-11-26 22:23

Doit-on vraiment faire passer le profit avant le savoir? A méditer.

Visiteur

#17

2013-11-26 22:23

S'il vous plait signez.

Visiteur

#18

2013-11-26 22:36

Ne plus enseigner la psychanalyse en fac de psychologie serait comme oublier celui de la méthode clinique en fac de médecine. Comment se passer d'intelligence dans une époque qui en nécessite tant? En laissant faire ce type d'erreur.

Visiteur

#19

2013-11-26 22:37

étudiante en psychologie à Paris 7
Isabelle

#20 Psychanalyse

2013-11-26 22:42

Je comprends la psychanalyse comme une discipline prenant en compte la personne dans son "entièreté" (le Sujet).
Il est essentiel que cette approche de soi-même - qui est AUSSI une approche curative (même si elle ne vise pas le symptôme DIRECTEMENT) - puisse continuer à être "enseignée", qu'elle puisse aussi continuer à être exercée au sein des services (encore) publics (hôpitaux généraux ou consacrés à la psychiatrie notamment) et... autorisée par l'Etat comme "traitement" possible (seul ou complémentaire) des névroses et des psychoses...
Parce que la psychanalyse est, à mon sens, une thérapeutique psychique.


Visiteur

#21

2013-11-26 22:48

IL ME SEMBLE ACTUELLEMENT INDISPENSABLE DE REMETTRE à L'HONNEUR LA QUESTION DU SUJET , de ses PULSIONS , de son Désir , et de la place de l'inconscient!

Visiteur

#22

2013-11-26 22:52

Psychanalyse, science de l'homme et science de la vie, entre Eros et Thanatos, que nous resterait-il si nous cédions à la folie d'un enseignement pauvre, uniforme et totalitaire ???

Visiteur

#23

2013-11-26 22:53

que l'enseignement de la psychanalyse demeure à l'université ; pour la parole et le sujet

Visiteur

#24

2013-11-26 22:53

Psychologue clinicienne.

Visiteur

#25

2013-11-26 23:00

Si l'enseignement de la psychanalyse disparaissait de l'université, cela serait frayer une voie à l'instauration de la pensée unique et, bien sûr, à la mort du "sujet". Quels sont les enjeux, de l'éradication de la psychanalyse ? quel modèle de société veut-on nous imposer ?



Facebook