Logement : Monsieur le Président, où sont passées vos promesses ?


Visiteur

/ #115

2011-08-04 11:48

Parler de logement d’abord dans une période ou nous manquons de logements abordables et couper les crédits des nuits hôtelières
par Loïc Le Naour, mardi 2 août 2011, 12:36

"Il est hors de question qu'une seule famille se retrouve à la rue. Un enfant ne dort pas dehors, en France, en 2011"déclarait au monde, le 20 juillet, Benoist Apparu, secrétaire d'Etat chargé du logement.

La Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars) a procédé à une enquête sur les réponses données aux personnes à la recherche d'un hébergement d'urgence. Les conclusions de cette étude, publiée mardi 26 juillet, révèlent que les trois quarts des parents avec enfants qui sollicitent le 115 pour des problèmes d’hébergement reçoivent une réponse négative à leur demande. Des centaines d’enfants et leurs parents sont laissés ainsi sans hébergement.



Le secrétaire d’Etat en réponse à cette situation n’hésite pas à citer les compétences des conseils généraux qui sont en charge, par exemple de trouver un toit pour les familles avec des enfants de moins de 3 ans ou pour les femmes enceintes.

S’il est vrai que l’on s’accorde maintenant tous à dire qu'effectivement la prise en charge hôtelière de 17 euros par nuit et par personne – soit 1500 euros par mois pour une mère et ses deux enfants - coûte bien plus cher qu'un logement, on ne décrète pas pour autant le remplacement des places d'hébergement par des logements. A l'heure actuelle, ces logements n’existent pas, surtout dans des zones où le marché locatif est très tendu comme l'Ile-de-France et Paris.

Cette politique ne peut donc se mettre en place que sur du long terme.

Force est de constater que le gouvernement ne cherche qu’à faire des économies et qu’il n’a qu’une logique, la rationalisation des coûts.

NOUS DEVRIONS AVOIR HONTE !!!

Loic Le Naour

Un indigné



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook