Comité de soutien aux deux parents d'élèves du lycée Mounier

Christine GARNIER

/ #8 Non à la répression contre un mouvement pacifique

2013-02-07 23:27

Les autorités n'ont pas tenu compte de l'intérêt des jeunes quand elles ont décidé de fermer le lycée Mounier, sans aucune concertation ni légitimité. Ne comprenant pas que les Grenoblois des quartiers Sud sont pour beaucoup des militants associatifs, syndicaux ou politiques, elles nous ont même accusés de récupération, nous qui ne faisions que défendre nos enfants et tous ceux de nos quartiers. Les autorités ont dû reculer devant la mobilisation déterminée et non-violente des Grenoblois, le lycée est sauvé. Mais la répression arrive sous forme d'une convocation au tribunal : croient-ils ainsi nous faire taire ? Bien au contraire ! Christine Garnier, mère d'élève de Mounier.



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook