Donnons un avenir à la Bibliothèque Gaston-Miron à Paris

Pour un espace d’information, de documentation  et de communication du Québec à Paris,

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la décision de fermer la bibliothèque Gaston-Miron est envisagée à plus ou moins court terme. On  justifie cette décision en disant qu’elle ne connaît qu’une faible fréquentation. Mais comment s’en étonner alors que sa localisation n’a jamais permis qu’elle soit connue du public en dehors d’un cercle d’initiés?

La bibliothèque Gaston-Miron, au fond régulièrement actualisé jusqu’à maintenant, possède une collection d’une grande richesse, unique en France et en Europe: 17 000 ouvrages et plusieurs collections complètes de revues sur le Québec.

Une bibliothèque est plus qu’un entrepôt de livres. C’est un lieu de vie culturelle et intellectuelle, où, avec la présence d’un professionnel, différents services sont rendus : prêts d’ouvrages, informations régulières sur l’actualité de l’édition, soutien à  la recherche d’ouvrages et d’information  pour la rédaction d’articles, de textes et de travaux universitaires.

Une bibliothèque est aussi un lieu d’échanges et de contacts. Qui n’a jamais participé à des conférences, à des colloques, à des rencontres avec des écrivains, des artistes de passage à Paris, grâce à la bibliothèque Gaston-Miron qui l’en avait averti ?

Cependant, mal située, logée au fond de la cour de la Délégation générale, loin des quartiers animés de Paris, la bibliothèque Gaston-Miron, en dépit des efforts de ses différents responsables au cours des années, n’a jamais pu relever le handicap de sa localisation.

Avant toute prise de décision concernant son avenir, nous demandons un moratoire pour proposer des solutions donnant un avenir à cette bibliothèque qui porte le nom d’un homme élevé au rang de poète national du Québec. Un groupe de réflexion mettra tout sur la table : les besoins, les coûts et cherchera des partenaires.

La Commission Franco- Québécoise sur les lieux de mémoire communs,  présidée en France par Pierre-André Wiltzer, ancien ministre, se considère directement concernée par le devenir de la bibliothèque Gaston-Miron. Instrument indispensable d’étude et de recherche sur le Québec, cette bibliothèque est à Paris, un lieu majeur de la mémoire et de la vitalité de la relation franco-québécoise.

Pour tous les amis du Québec en France et en Europe, ce serait une merveilleuse nouvelle d’apprendre  qu’on envisage de  trouver à la bibliothèque Gaston-Miron, un lieu mieux adapté à sa vocation, dans un  espace multifonctionnel, avec salle d’ordinateurs, salle de conférences et une annexe de la librairie du Québec.

En cette année 2011, année du 50ème anniversaire de la création de la Délégation générale du Québec, ce serait un beau symbole de fidélité à la volonté de nos aînés de donner à la bibliothèque Gaston-Miron les conditions et les moyens de son avenir.

Gageons que l’effort demandé serait bientôt récompensé par la satisfaction de voir sa fréquentation repartir à la hausse, lui assurant ainsi la pérennité qu’exige l’importance des liens  unissant la France et le Québec.

           Soutenez la Bibliothèque Gaston-Miron en signant ce texte et en le faisant circuler.

Gilbert Pilleul
CFQLMC
Avril 2011

Liens :

Bibliothèque Gaston-Miron

La nécessaire Bibliothèque Gaston-Miron à Paris, Le Devoir, 17 mars 2011




Script executed with success this is not html: Array ( [type] => 2 [message] => Trying to access array offset on value of type null [file] => /home/petitions/public_html/sign_petition.php [line] => 31 )