CONTRE le rapatriement de la famille Keita-Mansare.

La famille Keita-Mansare craint leur expulsion vers la Guinée.

Depuis 2007, Kankou Keita demeurait au Canada avec ces 5 enfants. En 2009, Mme Keita a fait une première demande d'asile, qui lui a été refusée. En 2010, elle fait une deuxième demande auprès de l'aide humanitaire. En janvier 2011, toujours sans nouvelle de sa demande, Mme. Keita fut convoqué aux bureaux d'immigration Canada, où elle apprit qu'elle devrait quitter le pays. Immigration Canada dit n'avoir jamais reçu sa demande et l'avocat qui travaillait pour elle ne peu prouver que les documents ont bel et bien été transmit. Mme. Keita affirme avoir été mutilée dans son pays d'origine et craint d'avoir à faire face à ces agressions en y retournant. De plus, elle veut éviter à ces deux filles d'avoir à subir le même sort...




Facebook