IMMIGRATION CANADA ABIDJAN - RÉUNIFIEZ NOS FAMILLES

PÉTITION adressée au Ministère de l’Immigration, de la citoyenneté et du multiculturalisme du Canada pour une ACCÉLÉRATION du traitement des dossiers d’immigration « En cours » au Bureau des Visas Canadien d’Abidjan (BVC) en Côte d’Ivoire.

 

APPUYEZ-NOUS et dites à l’honorable Jason Kenney d’agir rapidement afin de résoudre le traitement des dossiers d’immigration « EN COURS » au BVC d’Abidjan afin de réunir les familles qui dans l’attente d’un dénouement favorable, sont présentement affectées par la fermeture des bureaux de l’ambassade du Canada dû à la crise politique de la Côte d’Ivoire.

Merci!

 

Honorable Jason Kenney

 

Nous venons par cette missive vous faire part de la situation politique critique de la Côte d’Ivoire. Nous comprenons les enjeux de sécurité ayant entrainé la fermeture du BVC d’Abidjan ainsi que les travailleurs de l’ambassade du Canada à quitter le pays. Nous les demandeurs de résidence permanente ainsi que les parrains et parrainés du regroupement de la catégorie familial sommes malheureusement contraints de subir le déplacement de nos dossiers vers de nouvelles destinations, soit Dakar et Sydney. Nous demandons toutefois une réelle volonté de la part du Gouvernement Canadien à agir rapidement afin que nous ne soyons pas trop pénalisés par ces événements. Le BVC d’Abidjan qui représente plusieurs pays de l’Afrique noire au niveau de l’immigration, est l’un des bureaux où les délais de traitement des demandes sont les plus longs. Depuis la dernière année, les délais ne cessent d’augmenter. Le supplice est particulièrement difficile pour les familles qui tentent d’être réunis. Le délai est passé de 8 mois d’attente en 2009 à 16 mois d’attente et même plus en 2011. Avec le transfert probable des dossiers, l’attente pourrait être encore une fois étirée. Personne ne semble vraiment être en mesure de nous informer, ni sur le temps supplémentaire que nous aurions à passer loin de nos familles respectives, ni sur le lieu où nous pourrions nous adresser pour avoir ne serait ce qu’un brin d’information sur l’état d’avancement de nos dossiers. Les visites médicales qui ont été payées chèrement vont expirées et seront à recommencer si le temps d’attente est trop allongé. Il faudrait vraiment vivre ce processus pour comprendre à quel point il est stressant et difficile de le vivre de façon quotidienne, et présentement surtout pour les familles dont les membres sont encore en Côte d'Ivoire. Pour certains d’entre nous, cela fait déjà plus d’un an que les dossiers sont en cours et que nous attendons nos bien-aimés.

 

Veuillez Monsieur le ministre, comprendre la situation des époux-épouses qui ne peuvent consommer leur mariage et qui n’ont qu’un seul désir, vivre dans l’harmonie d’un couple normal, de tous ces parents qui souhaitent être présent à chaque instant pour l’éducation de leurs enfants et qui chaque jour n’ont qu’un seul souhait de les serrer dans leurs bras en leur disant “je t’aime”, sans oublier tous ces jeunes immigrants ambitieux, qui le cœur rempli d’espoir, rêvent d’intégrer le CANADA, cette terre d’accueil, de diversité qui ouvre grandement ses portes aux citoyens du monde. Tous ces dossiers “EN COURS” ne peuvent trainer trop longtemps sur les tablettes. Notre vie qui est en suspens ne doit pas trainer dans des boîtes.

 

Nous implorons votre aide afin de faire de la situation du BVC d’Abidjan une priorité dans votre agenda ministériel. Nous demandons au Ministère d’IMMIGRATION CANADA de prendre des mesures d’urgences afin d’atténuer le temps d’attente qui est celui du BVC d’Abidjan. Nous demandons qu’un budget spécial soit alloué afin de prendre les mesures nécessaires pour augmenter les ressources humaines afin que tous les dossiers “EN COURS” de ce bureau de l’Afrique noire suivent un cours normal et que les temps d’attente ne soient pas rallongé davantage, mais plutôt raccourci. Car la réunification des familles est une priorité pour le Canada et elle est primordiale pour un bon rendement au travail.  

 

Dans l’attente d’une suite favorable, veuillez agréer, Monsieur le ministre, l’expression de nos salutations les plus distinguées.

 


Regroupement famillial    Contacter l'auteur de la pétition




Facebook