L'airsoft à partir de 16 ans (Il faut revisiter la loi du décret n°99-240 du 24 mars 1999)

A l'heure d'aujourd'hui, le monde de l'airsoft évolue rapidement et le nombre d'individus pratiquant cette discipline subit une forte croissance. Pourtant, cette activité considérée sans risques lorsque toutes les précautions sont mises en place est encore aujourd'hui interdite aux mineurs.

Je trouve incroyable le fait que ces fameux ''-18 ans'' aient le droit d'avoir dès 14 ans un véhicule motorisé <50cm3, qu'ils aient le droit de passer leur examen de permit de chasse à partir de 15 ans, le droit de pratiquer des sports de combat pouvant laisser des séquelles importantes tel que la boxe ou le full contacte ou encore une activité similaire à l'airsoft tel que le paintball autorisé à partir de 16 ans et développant une vélocité d'environ 10 joule en moyenne (en airsoft le nombre de joule ne dépasse pas les 1.9/2 sachant qu'en association cette puissance n'est que très rarement autorisée afin de ne pas rendre le jeux injouable et d'éviter au maximum les blessures ou douleurs importantes). 

Ces éléments n'ont pour seul but de comparer les risques physiques d'activités autorisées par l'état avec ceux de l'airsoft, et n'ont pas pour but de dénoncer ces choix.

Toutes ces activités sont considérées comme des activités à risque, et on ne pourra nier le fait qu'elles mettent en danger les mineurs de façon bien plus soutenue que la pratique de l'airsoft.

De plus sur un plan psychologique, ces jeunes pourront être accusés d'un manque de sérieux et de maturité : il est évident qu'un refus du respect des règles et une mentalité adoptée envers ce sport par un jeune de plus de 16 ans restera la même lorsqu'il aura 18 ans. Il peut donc être considéré comme apte à pratiquer cette activité à 16 ans dans le cas ou il fait preuve d'une maturité suffisante pour jouer. Dans le cas contraire, l'association se réserve le droit de se séparer du joueur dans les mêmes circonstances qu'un joueur majeur.

Je lance donc cette pétition pour revisiter cette loi du décret n°99-240 du 24 mars 1999 , je cites :

Article 1/5  ''L’offre, la mise en vente, la vente, la distribution à titre gratuit ou la mise à disposition à titre onéreux ou gratuit des objets neufs ou d’occasion ayant l’apparence d’une arme à feu, destinés à lancer des projectiles rigides, lorsqu’ils développent à la bouche une énergie supérieure à 0,08 joule et inférieure ou égale à 2 joule [...] Est puni de la peine d’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe [*sanctions pénales*] : 1° Le fait de vendre, de distribuer à titre gratuit à des mineurs, de mettre à leur disposition à titre gratuit ou onéreux les produits visés à l’article 1er du présent décret''

 

Afin d’autoriser l'airsoft aux mineurs à partir du moment où ces critères sont respectés :

-Avoir minimum 16 ans pour faire partie d'une association d'airsoft et être en possession d'une réplique <2 joules

-Avoir l'autorisation de ses parents ou de ses tuteurs légaux par le biais de décharges ou autres documents officiels

-Être accompagné de majeurs dans le cadre de cette activité

 

-En cas de nécessité et au cas ou les associations le désire, une formation sur les règles de sécurité et l'attitude à avoir sur le terrain pourra être mise en place par l'association qui peut-être acceptera le mineur dans son équipe.

 

Il est aussi nécessaire de signaler que dans la loi française, tout ce qui n'est pas INTERDIT est AUTORISé, ce qui en revient donc à dire que la vente entre un professionnel et un mineur, ou la mise à disposition à titre gratuit et honéreux est puni par la loi, en revanche la loi n'interdit pas la détention et l'utilisation dans un cadre privé de répliques, ce qui veut dire que ce n'est pas INTERDit et donc AUTORISé (un mineur peut très bien obtenir une réplique par son père gratuitement, cet échange n'est pas interdit par la loi car il sort du contexte économique et rentre dans un cadre familiale et privé que cette loi ne peut atteindre).

 

Si les associations acceptaient de recceuillir des mineurs, de les encadrer et de leur laisser une chance, les jeux en ''sauvage'' subiraient une diminution, entrainent une chute des accidents et des non-respect des règles. Les associations rejètent les mineurs, et se pleignent ensuite de leur manque de maturité  : Quand on n'est pas formé on ne peut pas savoir, donc merci à toutes les associations qui excluent les mineurs pour leur participation aux risques qu'ils encourent, tout ça en essayant de se cacher derrière une loi qui est plus que contournable et qui ne prend pas en compte cet aspect de l'airsoft.

 

 

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise - à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook