Les jeunes ne veulent pas d'un hockey dénaturé!!

Nous avons pris connaissance des orientations qu'envisagent actuellement les dirigeants de Hockey-Québec:

 

« Selon le scénario décrit, les déplacements d’une ville à l’autre et d’une région à l’autre seraient abolis au cours de la prochaine saison. Et les associations de hockey mineur seraient mandatées pour organiser du hockey strictement local auquel ne participeraient que des membres de leur propre organisation. En gros, les associations de hockey mineur seraient confinées. Elles joueraient en vase clos les unes par rapport aux autres. Toute la structure de compétition actuelle, tant civile que scolaire, et à tous les niveaux de jeu, serait donc temporairement démantelée. Même le sommet de la pyramide de développement québécoise, la Ligue midget AAA, serait soumis à ces contraintes. Qui plus est, les équipes et les matchs seraient aussi organisés différemment. Les équipes seraient désormais composées d’un maximum de six joueurs (plus un gardien) ou de huit joueurs (plus un gardien), et les matchs seraient présentés selon une formule 3 contre 3 ou 4 contre 4. Parmi les règlements qui seraient modifiés, on note l’abolition des mises en échec dans toutes les catégories.»  (site de Radio-Canada, le 28 avril 2020).  

 

En tant que parents de joueurs de hockey ou de joueurs de hockey, nous souhaitons informer la fédération Hockey Québec de même que le gouvernement du Québec, qu’étant donné :

  • Que tous les enfants et adolescents seront de retour à l’école en septembre et qu’ils seront inévitablement éventuellement exposés au Coronavirus de toute façon
  • Qu’il est impossible de jouer au hockey en maintenant une distanciation sociale
  • Que le hockey est extrêmement bénéfique pour la santé physique, mentale et émotive des jeunes qui le pratiquent
  • Que le but de la distanciation sociale a toujours été d’aplanir la courbe et que cette courbe a déjà commencé à descendre clairement
  • Que les jeunes qui joueront au hockey et les parents qui les inscriront le feront par choix libre et éclairé, en étant conscient qu’une telle activité implique des risques de contraction du Coronavirus (comme d’autres virus d’ailleurs); aucun parent n’est forcé d’inscrire son enfant au hockey!
  • Que le scénario envisagé entraînerait inévitablement une grande réduction du temps de glace pour chaque enfant, étant donné qu’il y aurait beaucoup moins de jeunes sur la glace en même temps (surtout dans les divisions MAHG, où il y a souvent une quarantaine de jeunes en même temps sur la patinoire)… et déjà que dans certaines régions, certaines équipes ont en moyenne moins d’une pratique par semaine par manque de temps de glace disponible
  • Que les jeunes sont rarement atteints du Coronavirus, et pour la très faible minorité qui en est atteinte, les symptômes sont généralement très bénins
  • Que les joueurs aiment beaucoup le format habituel, soit de former des équipes de 10-15 joueurs avec 1 ou 2 gardiens de but (ou de plus petites équipes mais de jouer sur une demi-glace pour les plus jeunes, une formule qui a prouvé son efficacité ici et partout dans le monde) et de jouer contres des équipes, de niveau similaire, provenant d’organisations voisines
  • Qu’étant donné que la très grande majorité des décès causés par le Coronavirus, ici comme ailleurs dans le monde, concerne des personnes âgées de 70 ans et plus qui souvent résident dans des CHSLD, il nous semble exagéré de croire que de laisser des jeunes jouer du hockey conventionnel à compter de l’automne prochain aura un impact réel sur le nombre de personnes qui décéderont du coronavirus au Québec
  • Que dans tous les pays touchés par cette pandémie, même les plus touchés comme la Belgique, l’Espagne et l’Italie, le nombre de personnes atteintes du Coronavirus ou le nombre de personnes porteuses qui sont décédées ont diminué de façon assez nette après de 6 à 8 semaines, ce qui nous pousse à croire que le nombre de cas ici au Québec devrait également avoir considérablement diminué rendu à l’automne
  • Que ce virus contaminera fort probablement les humains pour longtemps, que le vaccin n’arrivera pas avant au moins 18 mois et qu’il sera de toute façon impossible pour notre société de fonctionner durant toute cette période en pratiquant la distanciation sociale  

 

Nous sommes en profond désaccord avec les scénarios proposés, et nous souhaitons que la nature du jeu reste la même. Nous n’avons rien contre des mesures qui n’entravent pas le plaisir des jeunes (comme exiger que chaque joueur apporte sa propre bouteille d’eau, le port d’une visière obligatoire, etc.) s’il est prouvé qu’elles diminuent le risque de transmission des virus, mais pour l’essentiel, nous souhaitons que les jeunes puissent continuer à pratiquer le plus beau sport au monde, tel qu’ils le connaissent (sans distanciation sociale!). 


Jean-François Giroux, Directeur hockey des Jeunes Sportifs Hochelaga    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Jean-François Giroux, Directeur hockey des Jeunes Sportifs Hochelaga à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook