OUI LA CULTURE ! NON A LA FERMETURE DE L’AFMI

Notre mobilisation devant le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie le mercredi 11 décembre 2019 nous a permis d’être « enfin » reçu par Monsieur le Président du Gouvernement, Thierry SANTA, Monsieur le membre en charge de la Culture, Didier POIDYALIWANE ainsi que Madame la membre en charge de la Santé, Valentine EURISOUKE.

Monsieur Thierry SANTA a déclaré que le Gouvernement prendra ses responsabilités pour soutenir la Culture. Monsieur Didier POIDYALIWANE, que la Nouvelle-Calédonie avait déjà prévu 266 millions pour le secteur auquel sera rajouté une poche budgétaire de 10 millions. Le Gouvernement de la NC a fait le nécessaire de son côté, charge désormais aux autres collectivités de s’exprimer sur les subventions qu’elles alloueront au Conservatoire de Musique et de Danse de la NC (CMDNC), notamment pour le financement de ses antennes décentralisées dont la gestion a été délégué à l’AFMI, par le biais d’un marché public.

En bref, si le CMDNC ne perçoit pas les financements émanant des trois provinces, il se retrouvera en difficulté financière, ce qui aura de très fortes répercussions sur l’AFMI.  

La province Sud a précisé qu’elle maintiendrai le même budget qu’en 2019 pour ses antennes décentralisées, soit 38 millions. En revanche, nous précédons à la fermeture du Centre de Formation des étudiants de Thio, soit une baisse de 8,5 millions. La province des Iles « pourrait » retirer son financement partiel ou total information non-officielle.

En 2019, sa subvention était de 28 millions pour Lifou et Ouvéa. La province Nord annonce une baisse budgétaire conséquente, au lieu de 100 millions, la subvention sera de 65 millions. Cela entraînera la fermeture d’une des 3 antennes du nord, ainsi que le licenciement de la moitié des agents d’une 2ème antenne.  

Depuis environ 5 ans, l’AFMI fait des efforts (salués par notre Commissaire Aux Comptes) pour minimiser ses coûts. On nous demande encore de faire des efforts, et ce n’est plus possible. L’ensemble des salariés se veut solidaires, et si le budget alloué est insuffisant pour que nous puissions travailler correctement, l’association fermera ses portes, décision validée par notre bureau directoire.    

A ce jour, ces difficultés budgétaires nous empêchent de produire un budget prévisionnel pour l’année 2020. Ce qui aura un impact sur les délais règlementaires applicables pour les marchés publics. De très lourde conséquences pour l’AFMI, car notre trésorerie nous permet de « tenir » jusqu’à fin janvier 2020. D’un point de vue juridique, nous serons dans l’obligation de procéder, soit à la mise au chômage technique de l’ensemble du personnel, ou de procéder à un licenciement économique massif  de l’ensemble des agents.

 En clair, nous faisons face à deux difficultés :  

-       La baisse des budgets

-       Les délais

Les conséquences de la fermeture de l’AFMI :  

-       des jeunes privés de la formation diplômante du CMIT (Certificat de Musiciens Intervenants Territorial) ;

-       2500 élèves privés de l’enseignement musical, artistique et culturel sur tout le pays (hors Nouméa) avec la fermeture des antennes décentralisées sur les communes du Mont-Dore, Dumbéa, Paita, La Foa, Bourail, Koné, Koumac, Poindimié, Lifou et Ouvéa ; -       des projets scolaires, éducatifs et sociaux qui s’arrêtent comme par exemple : CAR (Classes artistiques Renforcée), OAE (Orchestre A l’Ecole), … -       des groupes de musiques privés d’accompagnement et d’encadrement

-       55 salariés licenciés

Un préavis de grève a été déposé ce jour, le 12 décembre 2019, cette fois, nous nous rendrons devant la province Nord à Koné le mercredi 18 décembre 2019 à partir de 07h30. Nous dénonçons une fois de plus le manque de communication relative au financement définitif du CMDNC pour l’année 2020 et le manque d’une réelle politique culturelle pays. Rejoignez-nous !  

Pour nos enfants, nos jeunes, notre pays, persuadé que la Culture rime avec Education/Enseignement, nous poursuivons nos actions. Nous irons jusqu’au bout, le risque ultime serait la fermeture de l’AFMI, nous partirons avec la satisfaction d’avoir tout tenter.                

La Culture est les Arts sont une priorité pour la construction de la JEUNESSE de notre pays. Notre île est en plein développement et a besoin d’une jeunesse active, cultivée et ouverte au monde.  Fédérons nos voix autour d'une cause qui nous touche tous de près ou de loin. Luttons contre la fermeture des pôles culturels. Unissons-nous pour la CULTURE !

Mobilisons-nous le mercredi 18 décembre 2019 devant la Province Nord à Koné à partir de 7h30.  L’avenir du pays, dépend d’une jeunesse CULTIVEE et non ACULTUREE !  

Signer cette pétition

En signant, j'autorise AFMI à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook