Pour le retrait du passeport vaccinal

Le collectif Zéro Ségrégation, au Premier ministre François Legault

 

Monsieur Legault,

Contrairement à ce que vous pensez, nous ne sommes pas des chiens

Ni des cobayes

Ni des masochistes dociles et obéissants

Nous sommes des femmes et des hommes libres et nous refusons de supporter d’avantage votre politique liberticide et destructrice. Non monsieur Legault, nous ne sommes pas des chiens mais un regroupement d’employé.e.s et de propriétaires de commerces œuvrant dans tous les domaines de service et nous vous demandons de lever immédiatement toutes vos mesures coercitives et restrictives qui nous étouffent, qui nous briment, qui nous divisent et qui nous poussent irrémédiablement vers la faillite économique et sociale. Car il nous apparaît désormais certain que vos règles et vos mesures dites sanitaires n’ont servit à rien sinon qu’à nous appauvrir et à fracturer dangereusement le tissu social. Dit autrement, vous l’avez échappé monsieur Legault. Vous avez lamentablement foiré. Et c’est monsieur Arruda, votre ancien directeur de la Santé publique, qui l’a affirmé en nous apprenant que tout comme un non vacciné, un vacciné peut tout aussi bien attraper et transmettre le virus. À partir de là monsieur Legault, à quoi peuvent donc servir vos mesures qui n’ont plus de sanitaire que le nom ? Persévérer aveuglément dans cette direction nous mènera assurément vers une catastrophe économique et sociale sans précédent. Faisons comme l’Espagne, comme l’Angleterre, comme le Danemark, comme la Suède, comme l’Irlande, comme l’Écosse, comme la Floride, comme plusieurs états Américains et comme plusieurs pays Africains : levons toutes les mesures restrictives et apprenons à vivre avec le virus !

 

Monsieur Legault,

Contrairement à ce que vous pensez, nous ne sommes pas des chiens

Ni des cobayes

Ni des masochistes dociles et obéissants

Nous sommes des femmes et des hommes libres qui ont à cœur nos institutions qui garantissent le droit de vivre dans une société juste, égalitaire et démocratique. Mais en imposant votre odieuse politique de triage humain dans nos commerces, non seulement vous créez une dangereuse brèche dans la Charte des droits et libertés, mais en plus, vous nous obligez de tenir le rôle

d’inquisiteurs de vos délires paranoïaques de petit roitelet provincial courroucé. Contrairement à vous et à votre équipe ministérielle, nous ne sommes pas des êtres rampants sans âme et sans valeurs. Non monsieur Legault, nous appartenons plutôt à la grande famille humaine, celle pétrie de respect, d’amour, de fraternité et de compassion. Nous trouvons donc abject votre politique ségrégationniste et nous déplorons que, comme le lâche que vous êtes, vous nous utilisiez pour mettre en œuvre vos volontés haineuses et discriminatoires. Car c’est à nous, monsieur Legault, que revient la tâche immonde de trier comme du bétail des hommes et des femmes et de refuser celles et ceux que vous considérez comme n’étant pas dignes d’être des citoyens à part entière. En faisant de nous les exécuteurs obligés de vos basses œuvres, vous nous obligez à bafouer les principes de la Charte des droits et libertés, du Code civil et de la Constitution.

 

Monsieur Legault,

Contrairement à ce que vous pensez, nous ne sommes pas des chiens

Ni des cobayes

Ni des masochistes dociles et obéissants

Mais depuis l’imposition de vos passeports soit disant sanitaires, nous ne sommes plus des femmes et des hommes libres puisque vous nous interdisez d’accueillir dans nos commerces une part importante de notre clientèle fidèle qui nous permettait de maintenir nos services, de payer nos employés, de payer nos taxes et nos impôts. Ces gens nous faisaient vivre et leur disparition nous fera crever.

Par votre faute monsieur Legault.

Vos règles absurdes et irrationnelles ont fait du Québec l’un des pires endroits où vivre en Occident. Le climat est plus que malsain, il devient carrément dangereux. Vous stigmatisez des gens qui n’ont commis aucun crime. Ce faisant, vous en faites moins des citoyens que les boucs émissaires de votre ignoble gâchis sanitaire. Il est révoltant de voir dans une société moderne un chef d’État travailler jour après jour à diviser sa population plutôt qu’à œuvrer à l’apaisement, à la cohésion, à la pacification des esprits. L’histoire se souviendra de vous comme le pire Premier ministre à avoir siégé au Québec. Vous êtes une honte monsieur Legault et vous n’êtes plus digne des fonctions que vous occupez. Ce poste est beaucoup trop grand pour le petit homme que vous êtes.

Nous vous avons écouté monsieur Legault.

Trop.

C’est maintenant à vous de nous écouter.

Très attentivement.

Nous vous le redisons : Levez dès maintenant toutes ces mesures liberticides, coercitives et restrictives. Redonnez-nous la gestion pleine et entière de nos commerces.

Ou alors dégagez !

 

Le collectif Zéro Ségrégation.petition15.png


Zéro Ségrégation    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Zéro Ségrégation à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Script executed with success this is not html: Array ( [type] => 2 [message] => Trying to access array offset on value of type null [file] => /home/petitions/public_html/sign_petition.php [line] => 31 )