Non à la fermeture du lycée des métiers Le Mas jambost (Limoges)

Nous, élèves et personnels du lycée des métiers Le Mas Jambost, sommes très en colère.

 

Nous avons appris avec stupéfaction la décision du rectorat de supprimer purement et simplement notre établissement dès la rentrée 2012.

 

Cette fermeture, si elle s’opère, aura assurément de nombreuses conséquences négatives :

  • Suppression de la classe de 3DP 6 heures,
  • Suppression du Baccalauréat Professionnel Tapisserie,
  • Suppression d’une option du BTS Métiers de la Mode (Industries des Matériaux Souples),
  • Suppression d'une dizaine de contractuels,
  • Mutation forcée pour les agents, les personnels administratifs et les enseignants, avec, au passage, la suppression d’une vingtaine de postes tout confondu,
  • Délocalisation des filières restantes aux quatre coins de la région,
  • Frais supplémentaires pour les élèves et leur famille (trajets, internat, ...) ce qui entraînera des démissions, le tarissement de certaines filières et par conséquent une main d’œuvre impossible à recruter localement pour les entreprises,
  • Des capacités d’accueil et des conditions de travail dégradées pour les élèves,
  • Suppression du lien social au sein de la cité.

Alors, pourquoi fermer un établissement utile, vivant et chaleureux ?

Aujourd'hui le lycée des métiers Le Mas Jambost, demain l'EREA de Meymac et après ... à qui le tour ?

Soutenez-nous en signant cette pétition en bas de cette page.

Le lycée des métiers Le Mas Jambost

 

http://sosmasjambost.blog4ever.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise sosmasjambost à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook