SOS RESPECT DES DROITS DE LA DÉTENUE FATOUMATA DIAWARA

En détention provisoire pour intelligence avec les putschistes du 16 septembre 2015, Mlle Fatoumata DIAWARA a connu une grossesse très difficile, constamment entre la clinique pour des séjours médicaux liés à son état, et la Maison d'Arrêt et de Correction de l'Armée ( MACA ) où elle est incarcérée.

 

Ce samedi 6 février 2016, lors de son accouchement, elle a eu une rupture utérine qui nécessite, pour un meilleur rétablissement, qu'elle soit dans des conditions sanitaires adéquates dont l'univers carcéral au Burkina Faso est dépourvu.

 

Malheureusement, il s'est trouvé un jeune juge militaire, Frédéric Wend pouiré OUÉDRAOGO, pour exiger, à peine sortie d'accouchement, son retour en prison dans son état actuel.

 

Or, la loi confère à toute détenue ayant accouché, le droit de se soigner décemment, et indépendamment de cela, dans l'intérêt du nouveau né, celui autre pour la maman de rester avec son bébé pendant une période d'au moins dix - huit mois suivant la naissance de l'enfant.

 

C'est pourquoi la présente pétition a été initiée pour attirer l'attention des autorités burkinabè compétentes sur l'urgence extrême de faire cesser cette volonté de fouler aux pieds les droits de Mlle Fatoumata DIAWARA qui, n'est qu'une simple accusée, donc bénéficiant de la présomption d'innocence inhérente à son statut.

 

Merci de contribuer à son aboutissement heureux en la signant et en la faisant signer par son partage maximal.

 

Tous unis, nous bâtirons un monde meilleur pour le respect de nos droits!

 

N'oubliez pas cette interpellation du Docteur Martin Luther King, qui soulignait en substance que le pire, c'est le silence des gens bien face à l'injustice.


Mahamoudou SOULAMA    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Mahamoudou SOULAMA à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook