Demande d’annulation (ou report) du Salon de l'automobile - GIMS 2020 / Santé publique de la population genevoise / suisse || COVID-19

En ce jour du mardi 25 février 2020, le premier cas de COVID-19 a été officiellement déclaré en Suisse (Tessin) [mise à jour du 27 février: 2ème cas en Suiss à Genève]. D’autre part, 70 cas suspects sont en cours d’analyse en Suisse allemande. Loin de vouloir provoquer un mouvement de panique, mais, par ces temps de propagation avérée, la population genevoise et franco-suisse s’interroge sensiblement sur le maintien de l’organisation d’une manifestation publique d’une envergure telle que le Salon international de l’automobile, celui-ci sollicitant le transit quotidien de dizaines de milliers de personnes (650'000 - 735'000 visiteurs sur toute la manifestation) venant de plusieurs pays d’Europe ainsi que de la planète entière. En tant que résident.e.s de la région genevoise ou de suisse romande, nous faisons appel au devoir de précaution qu’ont les autorités fédérales afin de suspendre le déroulement du Salon de l’automobile (GIMS) 2020, censé être tenu du 5 au 15 mars à Palexpo - Genève.

Alors que la maladie prend petit à petit de l’ampleur dans le nord de notre pays voisin, l’Italie (avec lequel nous ne souhaitons pas fermer les frontières), et comprenant bien qu’il est important de ne pas céder à la panique populaire ni aspirer à la sur-sécurisation des flux en visant l’annulation de tout évènement public habituel, nous nous interrogeons néanmoins sur le maintien d’évènements à haut risque tels que les grands évènements internationaux, favorisant ainsi le déploiement du virus à la fois envers les participants aux évènements eux-mêmes, mais aussi envers la population locale impuissante.

Nous comprenons bien qu’il est important de respecter la décision de l’OFSP, mais par notre devoir citoyen, nous souhaitons faire appel contre l’inaction de l’Office Fédéral de la Santé Publique.

Aussi, nous saisissons les enjeux financiers qu’impliqueraient une telle décision, sachant qu’aucune assurance ne prendrait en charge un tel cas de force majeure. Ainsi, il est évident qu’une injonction à l’annulation se doit d’être murement réfléchie. Néanmoins, il nous semble important de garder en tête que les enjeux financiers de quelques organisations privées n’ont que peu de valeur vis à vis du coût humain et du poids sur les finances publiques que pourrait avoir les conséquences d’un tel manque de précaution.

Enfin, notre incompréhension se base également sur le fait que, autour du globe, de multiples organisations ont déjà préalablement annulé ou reporté – sans forcément en être contraintes par les autorités – l’organisation de tels évènements (MWC de Barcelone - annulé, Salon international des inventions de Genève - reporté, Salon horloger Watches & Wonders Geneva - annulé, Light + Building fair de Francfort - reporté, divers évènements publics au Japon - annulés, etc).

 

#no_gims20 #covid-19


Comité pour l’annulation du Salon international de l’automobile 2020 - COVID-19    Contacter l'auteur de la pétition




Facebook