La Porte d'Orléans n'est pas le paillasson de Bouygues Immobilier

Madame la maire de Paris,    

Madame la maire du 14ème arrondissement de Paris,      

 

Bouygues Immobilier prévoit de construire un immeuble à l’angle de la rue du Père Corentin et du boulevard Jourdan. Pour mémoire, voici l’ouvrage tel que présenté dans le dossier du cabinet d’architecte Pascal Gontier, a priori assez beau quand on le regarde depuis… le seul angle de vue où il semble s’intégrer dans l’environnement :  

bouygues03.jpg

Or ce projet s’impose aux riverains sans aucun souci d’intégration à l’environnement, tel que le stipule le PLU.  

Voici la vue actuelle de la parcelle à l’angle du boulevard Jourdan et de la rue du Père Corentin.

Bouygues01.jpg

Le 75-77 rue du Père Corentin (au centre) a été conçu pour « ouvrir » vers la place du 25 août 1944, en élargissant la rue. L'immeuble de Bouygues Immobilier ne respecte absolument pas cette logique :

bouygues02.jpg

Vu sous cet angle, l’immeuble est déjà nettement moins « harmonieux », n’est-ce pas ?  

L’immeuble de Bouygues Immobilier apparaît pour ce qu’il est : l’immeuble le plus haut du quartier : il dépasse TOUS les immeubles alentours. (Des propriétaires du 92 boulevard Jourdan ont d’ailleurs entamé des démarches pour obliger Bouygues Immobilier à respecter le PLU et à baisser la hauteur de leur immeuble !)  

Lors de la réunion d’information du 29 novembre 2018, Bouygues Immobilier s’est vanté d’un excellent bilan carbone pour son projet. Mais il plonge le 75-77, le 76 et une partie du 74 rue du Père Corentin dans l'ombre, dont les appartements devront garder les lumières allumées presque toute la journée. Bref : un bon bilan carbone… à condition que l’on ignore purement et simplement les quatre immeubles voisins. On constate là encore que le projet de Bouygues Immobilier a été conçu sans préoccupation de voisinage, juste soucieux de ses propres avantages.  

Au demeurant, son avancée sur la rue du Père Corentin est unique dans le quartier ; la logique ne respecte absolument pas celle des immeubles alentours ! Ni sur la taille, ni sur l’inclinaison de la façade. Il n’y aucune harmonie dans le paysage. On constate bien que l’inclinaison des balcons ne respecte absolument pas celle du 73/73 bis rue du Père Corentin :

bouygues071.jpg

En outre, le nouvel immeuble installe ses fenêtres à 2m des baies vitrées du 75-77 :  

bouygues04.jpg

De qui se moque-t-on ? Il suffira aux habitants du 75-77 de prendre un balais pour taper sur les fenêtres de leurs voisins !  

NB : sur la première image, l’immeuble fait 11 étages ; ici, il en fait 10. La manœuvre du cabinet d’architecte Pascal Gontier est grotesque, et nous prions Bouygues Immobilier de cesser ces manipulations et d’afficher des projections fiables… Sur cette vue, il faut ajouter un étage ET les installations techniques sises sur la terrasse ; nous aurions alors une estimation correcte de la jolie vue que Bouygues Immobilier entend imposer au voisinage.  

Nous avons tenté l’exercice, d’ailleurs : une projection plus fiable. Avec tous les étages – ET DES ETAGES DE LA MÊME HAUTEUR QUE SON VOISIN !  

Le résultat est effrayant – et « la comm’ » de Bouygues Immobilier d’autant plus scandaleuse :

bouygues08.jpg

Quel est l'intérêt d'élever un immeuble aussi haut à cet endroit ?  

Quel est le projet pour la Porte d'Orléans ?   

La circulation n’est-elle pas déjà compliquée dans ce quartier ?  

A ce sujet, un point a été abordé lors de la réunion du 29 novembre : la largeur du trottoir. En l’état, la largeur est insuffisante : des écoliers passent tous les matins et tous les soirs sur ce trottoir ; des bus doivent par ailleurs mordre sur le trottoir pour accéder au dépôt RATP situé un peu plus haut. Lors de cette réunion, un élargissement à trois voies, dont une en sens unique réservée aux nombreux bus qui reviennent à l'entrepôt depuis le boulevard, a été évoqué : où en est-on ? Nous sommes, à ce jour, sans nouvelles.

bouygies05.jpg

Les écoles, malgré ce qui a été dit au cours de la réunion du 29 novembre, n'ont pas les capacités d'accueil nécessaire. Les classes sont déjà bien remplies. La présente pétition sera doublée d’ici peu d’une seconde pétition, plus spécifique, et intégrant des parents d'élèves : nous voulons avoir l’assurance que le trottoir sera bien élargi à cet endroit et que des budgets supplémentaires seront alloués aux écoles concernées. Les profits de Bouygues Immobilier ne doivent pas passer avant la sécurité des riverains ni la qualité de l’enseignement donné à nos enfants.  

Enfin, last but no least, quid des travaux ? Bouygues Immobilier annonce deux ans de travaux ! Les habitants de la Porte d’Orléans ont-ils vraiment à subir ça, pour un projet plus encombrant qu’autre chose ?!    

 

Madame la maire de Paris,  

Madame la maire du 14ème arrondissement,  

Nous ne sommes évidemment pas opposés à des projets immobiliers, encore doivent-ils s’intégrer à l’environnement et respecter les riverains.

Nous vivons une époque difficile, une époque de crise de confiance majeure ; la question du « collectif » se pose quasiment chaque jour ; or Bouygues Immobilier donne ici l’impression de poser des blocs sans se soucier d’environnement, et sans rencontrer de résistance.  

Créer et revendre le maximum de mètres carré sur une parcelle à forte plus-value n’est pas un projet immobilier : c’est de la spéculation à l’état pur.   

Nous avons une autre idée de l’urbanisme et des politiques d’aménagement que le « bourrage » pur et simple de la moindre parcelle.


Jérôme Fansten et Yvon Malard    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Jérôme Fansten et Yvon Malard à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook