Pour l'ouverture des écoles

Pour l’ouverture des écoles :

- Pour les enfants qui sont trop jeunes pour jouer à l’extérieur seuls, qui ne peuvent pas profiter du beau temps pendant que papa/maman doit rester devant son ordinateur fixe pour les besoins de son travail;

- Pour les enfants qui ont des difficultés sociales et pour qui 2-3-6 mois sans interagir avec leurs pairs causent un tort considérable;

- Pour les enfants à besoins particularités qui ont besoins des suivis avec les spécialistes de leur école;

- Pour les parents et les enfants isolés qui ont besoin de soutien;

- Pour tous les enfants qui ont des situations de garde « broche à foin »  où on s’occupe à moitié de leurs besoins en essayant de travailler. Situations qui dépannent pendant quelques semaines, mais qui ne sont pas soutenables à long terme;

- Pour les parents qui travaillent dans des services essentiels et dont les enfants sont les seuls à ne pas pouvoir participer aux fameux « Zoom » que leur professeur organise invariablement en semaine;

- Pour les enfants dont les parents ne peuvent les soutenir dans leur apprentissage scolaire, faute de compréhension ou faute de temps;

- Pour les enfants uniques, pour les parents monoparentaux qui vivent un trop grand isolement; 

- Pour les enfants qui ont besoins de revoir leurs amis pour leur équilibre émotionnel;

- Pour les parents et les enfants épuisés par ce stress occasionné par le confinement, qui doivent conjuguer avec le traditionnel métro-boulot-dodo, tout en assurant la garde de leur enfants 24/7 et les travaux scolaire;

- Pour les parents dans une situation financière précaire, qui ont besoin d’une solution pour reprendre le travail;

- Pour tous ceux pour qui l’isolement social a un impact sur leur équilibre mental et émotionnel bien plus dommageable que le risque éventuel de contracter la covid.

L’ouverture des écoles représente effectivement un filet social pour bien des enfants, pour permettre leur épanouissement, pour leur santé mentale, physique et émotionnelle et pour celle de leur parent. On dit depuis le début que les enfants sont les personnes les moins à risque face à la Covid. Avant même d’ouvrir les commerces et l’économie les écoles devraient être la première étape d’un plan de déconfinement face à cette maladie qui les affecte très peu. Pas pour relancer l’économie, pas pour servir de garderie, mais pour répondre à un réel besoin social pour les enfants et leur famille. Les écoles sont bien plus qu’un lieu d’apprentissage pédagogique.  

Il est encore plus aberrant de garder les écoles fermées dans la MRC de Joliette, où nous avons ouverts les commerces. Le nombre de nouveau cas quotidien est en constante diminution depuis 3 semaines :

Semaine du 26 avril : 15 cas/jours
**OUVERTURE DES COMMERCES
Semaine du 3 mai : 11 cas/jour
Semaine du 10 mai : 5.8 cas/jour.  

Les hospitalisations et les cas aux soins intensifs sont également en nette diminution depuis le début du mois de mai.

3 mai : 67 hospitalisation 14 soins intensifs
14 mai : 42 hospitalisation (-38%) 9 soins intensifs (-36%)  

Malgré l’ouverture des commerces, et même si « Joliette inquiète » selon les journalistes, la situation s’est améliorée. Si on veut vraiment prioriser la santé de nos jeunes avant l’économie, les écoles de la MRC devraient rouvrir.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Anna à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook