Pour que la mairesse VALÉRIE PLANTE et PROJET MONTRÉAL respectent leurs promesses en empêchant un projet immobilier qui ne favorise pas le VERDISSEMENT de Montréal et le LOGEMENT ABORDABLE.

116218319_3183500531775992_4721613184232380247_n.jpgSauvons l'îlot de fraicheur de la rue Harmony! Un projet immobilier qui ne tient pas compte des préoccupations citoyennes.

 

Dans un contexte où Montréal est en pleine crise du logement abordable et où la canicule s’installe de plus en plus fréquemment, il importe de s’opposer à la construction abusive et incessante de projets immobiliers contribuant tout d’abord au phénomène croissant de gentrification (hausse des taxes foncières et des loyers), mais aussi à l’augmentation des îlots de chaleur urbains (ICU) puisque l'épanouissement des arbres et du couvert végétal est ainsi entravé et limité.

Par la présente, les membres de la Coopérative Faubourg Québec et autres résidents de la rue Harmony, déclarons que nous nous opposons ardemment à la nouvelle mouture d’un projet immobilier adjacent à nos immeubles, puisque ce dernier ne respecte pas les multiples préoccupations du voisinage. Notons d’abord qu’au cours des dernières années, déjà 5 projets immobiliers de condominiums sont venus chambouler la quiétude de cette petite rue résidentielle du Centre-Sud de Montréal, tout en nuisant significativement à la mixité sociale de ce quartier.

Mercredi, le 15 juillet dernier, a eu lieu la webdiffusion du Comité d'étude des demandes de démolition où la démolition d’un immeuble couvrant environ 25% de la surface du terrain adjacent et la coupe d’un majestueux peuplier ont été approuvés pour permettre la construction d’un projet immobilier couvrant 70% de la superficie. Une période de consultation écrite s'est préalablement tenue du 22 juin au 6 juillet. Nos commentaires ont été résumés et lus, mais aucun membre du comité n'a considéré nos préoccupations et questions. Nous avons assisté muet à cette présentation sans la possibilité d'interagir, de demander des précisions ou des justifications. Le projet a été approuvé sans aucune modification et nous comptons aller en appel. Depuis 2017, le propriétaire a acheté la bâtisse et l'a laissée se dégrader : dégât d'eau, incendie suspect, bris et dommages, etc. De plus, les résultats du rapport de contamination du sol qui justifient la coupe du peuplier apportant de la fraîcheur sur la rue Harmony demeurent secrets.

En plus de faire la sourde oreille aux enjeux soulevés par les citoyens, l’administration de Projet Montréal trahit jusqu’à maintenant plusieurs engagements de son programme qui consistent notamment à « verdir la ville et à contrer les îlots de chaleur », à « mettre en œuvre une politique complète d’abordabilité durable » ainsi qu’à « exproprier, après un certain temps d’inoccupation, les propriétaires qui entretiennent mal les bâtiments dont ils ont la charge ou qui les laissent se dégrader »1.

Si la Ville de Montréal avait une réelle volonté politique, elle rachèterait ce terrain pour y créer un espace vert, tel qu’un parc, un jardin communautaire ou un terrain de jeux (considérant qu’il y a deux centres de la petite enfance et une maison des jeunes à proximité). Elle s’opposerait à la coupe du magnifique peuplier deltoïde (un patriarche âgé d’environ 70 ans) puisqu’il représente une perte monumentale au niveau du cachet et de l’écosystème de la rue (faune, végétation) ainsi qu’une augmentation directe des îlots de chaleur urbains (ICU) dans l’arrondissement. Elle prioriserait un projet de logement social dont les dimensions respecteraient les préoccupations du voisinage. En dernier lieu, elle exigerait au moins que ce projet de « maisons de ville » préserve une part significative de la verdure actuelle du terrain en incluant une ou des bandes vertes sur les côtés et/ou à l'avant de l’immeuble, de manière à pouvoir y planter de nouveaux arbres qui profiteraient à tout le voisinage.

Or, ce n’est pas le cas. Le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) de Ville-Marie a approuvé la construction d’un tel bloc « monolithique » qui sera collé sur les immeubles avoisinants les séparant d’1m50 seulement. En plus d’une augmentation des ICU, ce projet entraînera une importante perte d'ensoleillement et d'aération, en plus d’une perte d’intimité. Cela menace d’occasionner une dépréciation du bon voisinage et de la vie de quartier, à cause d’une dégradation globale de la qualité de vie et de la santé mentale des voisins plus ou moins immédiats.

Nous souhaitons que cette lettre puisse mettre un frein à la construction d’un projet immobilier qui ne tient que trop peu compte des préoccupations des résidents du quartier. Nous estimons être en droit d’exiger que les personnes qui ont été élues respectent leurs promesses et leur programme politique, qu’elles fassent preuve de plus d’écoute et de moins d’insouciance et qu’elles œuvrent à préserver les « îlots de fraîcheur » ainsi que tout ce qui contribue à l’essence et à l’unicité de notre quartier !

 

 


Coopérative Faubourg Québec    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Coopérative Faubourg Québec à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook