Psychoéducation et services en santé mentale : une présence qui fait la différence

Commentaires

#2

Je suis psychoéducatrice au privé et je veux faire la différence!

Sandra Lapointe (Lac-, )

#8

La psychoeducation est NECESSAIRE en ce temps de crise !!!

Jessica Mathieu-Lambert (Quebec, )

#16

Je suis une psychoéducatrice et je crois fermement que nos services professionnels et de qualité devraient être facilement accessible à tous, surtout dans le contexte actuel où de nombreuses personnes sont en détresse mais doivent faire face à plusieurs mois, voir année d’attente pour des services publics.

Marie-Claude Brochu (Saint-Jérôme, )

#18

Je suis d’accord !

Emilie Jacob (Joliette, )

#20

La population a le droit d'accéder à des services psychologiques de qualité en termes de soutien et d'accompagnement en santé mentale.

Melanie Bilodeau (Trois-Rivières, )

#21

En accord avec les énoncés

Sandra Lamarche (Ste-Marthe-sur-le-Lac, )

#23

Nous avons les compétences suffisantes pour être reconnues

Alexandre Moïse (Saint-antoine-abbe, )

#24

Je signe parce que j'y crois tellement !! soyons des agents de changement!!!!

Anne-Sophie Bouchard (st-jean richelieu, )

#31

Je crois que si c'était couvert, il y aurait plus de gens qui en bénéficieraient

Pascal Rousseau (Sherbrooke, )

#34

Je signe pour l’accessibilité aux services à la population, pour le bien-être, la santé mentale et l’adaptation optimale pour tous!

Christine Drolet (Montréal, )

#35

Je trouve que les services devraient être accessibles aux personnes qui en ont le plus besoin et puisque nous faisons un travail important auprès d'eux.

Jeanne Boyer (Sherbrooke, )

#36

C'est plus qu'essentiel.

Anne Trottier (Sherbrooke, )

#40

Je crois que les psychoeds peuvent donner des services en santé mentale…

France Gagnon (Saguenay , )

#41

Il est important d’élargir l’offre de services en santé mentale.

Melanie Gamache (Napierville, )

#43

Je partage l’avis qu’il est temps de reconnaître les compétences professionnelles des psychoéducateurs. Cette reconnaissance passe entre autres par les mesures suggérées dans la pétition.

Myriam Lapointe-Breton (Québec , )

#61

Je signe parce que la santé mentale est importante et que travaillant moi même en éducation je vois les impacts du manque de services !

Melanie Beausoleil (Saint jerome , )

#63

Pour offrir l’accessibilité à plus de gens à la psychoéducation!

Élise Aumont (Levis, )

#76

Trop de clients doivent cesser leur suivi compte tenu que leur assurances ne remboursent pas les frais des séances.

Caroline Boucher (Trois-Rivières , )

#80

Les psychoeducateurs sont compétents et doivent être reconnus!

Shany Desrochers (Saint-Felix-de-Valois, )

#81

J’ai à coeur ma profession et ça me peine chaque fois qu’une famille décide de retourner sur une longue liste d’attente en psychologie puisque ses assurances ne couvrent pas nos services.

Roxane Granger (Kingsey Falls, )

#86

Nos services méritent la reconnaissance

Zeina El-chaar (Laval, )

#102

Il est illogique que cette profession ne soit pas couverte par les polices d'assurance étant donné tous les biens faits qu'elle apporte aux personnes y ayant recourt. De plus, la compétition avec d’autres professionnels du milieu devient déloyale et parfois même un bénéficiaire penchera pour un autre intervenant alors que la psychoéducation aurait été le meilleur choix.

Maxime Langlois-Hardy (Sherbrooke, )

#110

Je signe parce que c’est inconcevable qu’en 2022, ce soit seulement quelques professionnels qui soient encore reconnus.
Il faut que ça change !

Lydia Poulin-Paquette (Saint-Hyacinthe, )

#117

J'ai la psychoéducation tatouée sur le coeur!

Melissa Pelletier (Saint-sauveur , )

#119

La psychoéducation doit être remboursable par les assurances et être mieux connu!!!

Rosalie Morin (Saint-pie, )

#120

Nos clients méritent une meilleure reconnaissance de nos services professionnels

Julie Breton (Sainte-Marie , )

#124

Je supporte ma nièce psycho-educatrice.

Suzanne Bourgoin (Ottawa, )

#136

Je suis tannée que mes suivis prennent fin avant la fin puisque mes services sont refusés par les assureurs.

Valerie Giguère (Chambly , )

#140

J’étudie présentement au baccalauréat en psychoéducation et je crois sincèrement que cette profession mérite d’être davantage connue et cela passe pas une meilleure accessibilité !

Arianne Morneau (St-Jean-de-dieu, )

#145

Je crois en la psychoéducation et je crois qu'elle doit être reconnue davantage afin que la population soit en mesure de bénéficier des services que les psychoéducateur(trice)s peuvent offrir.

Gauthier Karianne (Sherbrooke, )

#150

Les gens qui exercent ce métier m’ont tellement aidés dans mon quotidien! Ils doivent aider le plus de gens possibles! Ils font LA différence dans une vie! :)

Sabrina Despres (Saint-André de Kamouraska , )

#163

Pour mes collègues qui font un travail hors paire.

Annie Bouchard (Sherbrooke , )

#166

Je constate à quel point les ressources en santé mentale sont débordées, on a aussi besoin de nos Psychoéducatrices!!!

Annie Gagnon (Lévis , )

#169

Je signe parce qu’il est incompréhensible que la Psychoeducation ne soit pas déjà reconnue.

Francis Kegle (Trois-Rivières , )

#173

Je suis psychoed en pratique privée et tellement au cœur de cette problématique avec mes clients !

Judith Bourgoin (Quebec , )

#181

Nos services doivent être davantage reconnuent et accessibles

Jade Mayer (Mcmasterville , )

#196

Je soutiens les psychoeducateurs afin qu’il soit reconnus tel que les autres professionnels du domaine de la santé

Christine Massy (Châteauguay , )

#198

Je crois qu’il est grand temps que notre profession polyvalente soit davantage mise de l’avant, dans l’offre générale de soins en santé mentale et que les assureurs reconnaissent enfin la légitimité de nos services.

Sara Baillargeon (Montreal, )