Contre l'abolition du programme de badminton à l'UQAC

SITUATION ACTUELLE

Le 25 février 2015, le Service des activités et aménagements sportifs (SAAS) a informé l’arrêt des activités entourant le programme de badminton en mai 2015 à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Leurs raisons :

  • Assurer des conditions d’entrainement optimales, dans un contexte de sport d’excellence universitaire, et ainsi rivaliser avec les autres universités.
  • Améliorer la qualité du sport d’excellence, entre autre, par les performances.

  • Des priorités d’actions établies afin que les INUK se démarquent sur la scène sportive universitaire provinciale et canadienne.

Ce qu’ils nous ont dit :

‘’ Nous n’étions pas en mesure de vous offrir ce qui était nécessaire. ‘’

 

 

NOTRE SITUATION

Cette décision a des conséquences sur la vie des étudiants-athlètes mais aussi sur l’ensemble du badminton dans la région.C'est pourquoi nous sommes contre l'abolition du programme de sport d'excellence de badminton pour l'année 2015-2016 à L'UQAC. 

Nos raisons :

  • Nous sommes l’une des équipes se démarquant le plus sur le circuit universitaire.

  • L’arrivée de recrues expérimentées et de vétérans, pour l’année 2015-2016, nous permettra de rivaliser davantage avec les autres universités.

  • L’équipe universitaire est le dernier bastion du badminton régional ; c’est ce qui tient le sport en vie. Sans celle-ci, c’est la fin de l’existence de badminton compétitif dans la région.

 

Ce que nous leur disons :

'' Nous sommes INUK, une vision, une passion ''

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Rosalie St-Gelais à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook