Contre la fermeture de la FATER

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Contre la fermeture de la FATER.


Visiteur

#1

2015-01-26 04:03

Erreur de couriel

Visiteur

#2

2015-02-01 21:12

Où sont nos valeurs..?...il faudrait y penser... Merci

Visiteur

#3

2015-02-04 15:11

Je pense que la décision de fermer la Faculté de Théologie de Sherbrooke, n'est que le début de la fermeture de toutes les facultés de théologie des universités où la théologie est présente, donc, quelle autre université fermerais la faculté de théologie? L'Université de Montréal ou l'Université de Laval ? Dans un contexte d'ignorance religieuse d'une partie de la société, de radicalisation d'autre partie et de réveil religieux, dans nos sociétés contemporaines, éliminer de l'université la science qu'explique ce phénomène religieux, me semble insensé. Maria Teresa Zambrano.

Visiteur

#4

2015-02-05 22:54

Un lieu pour une réflexion spirituelle et religieuse est essentielle à l'heure du multireligieux!

Visiteur

#5

2015-02-06 01:17

Plusieurs personnes peuvent poursuivre une formation à distance qui est fort appréciée et cela priverait des personnes qui sont éloignées de Sherbrooke. La formation donnée à cette faculté est réputée.

Visiteur

#6

2015-02-06 16:46

Ne pas fermer

Visiteur

#7

2015-02-06 20:35

En se souhaitant de tout cœur d'être entendu et attentionné de toutes parts.
Très important

Visiteur

#8 Re:

2015-02-06 20:36

#7: -  

 


Visiteur

#9

2015-02-07 12:38

En France, comme dans beaucoup d'autres pays, actuellement nous ressentons à quel point il est important de pouvoir recevoir un enseignement spirituel, tel que celui donné par les enseignants, les chercheurs de l'Université de Sherbrooke. Merci

Visiteur

#10

2015-02-07 14:35

je n'ai pas de carte pour parrainer.

Visiteur

#11 Re:

2015-02-08 04:12

#5: -  

 Oui, j'ai tout fait mon bac en théologie en demeurant à Longueuil, ensuite à Trois-Rivières et pour terminer, à Montréal.  C'est une formation à distance très appréciée comme formation continue.


Visiteur

#12

2015-02-08 19:58

Vive la "vrai" liberté d'expression!
Charles. R.

#13

2015-02-12 06:04

Dans un monde où l'ignorance réligeiuse est entrain de faire autant de prisonniers du fanatisme qui menacent sérieusement la paix mondiale, nous avons plus que besoin d'être éclairé sur notre connaissance de Dieu, afin de pouvoir éclairer les autres en leur donnant les meilleurs enseignements, les vrais renseignements sur la vraie croyance. Pas celle qui haie ni qui tue! Pas celle qui s'entête et qui rejette, mais celle qui comprends que Dieu est d'abord AMOUR. Et cet amour commence d'abord autour de nous. L'enseignement de la théologie devrait y contribuer fortement. Alors, pourquoi fermer ce que l'on devrait ouvrir?

Tarurb

#14

2015-02-15 14:57

J'ai décidé de devenir un excellent enseignant en Éthique et Culture Religieuse au Primaire en maîtrisant à la fois le côté spirituel et culturel du religieux dans une faculté de théologie et à la fois le côté pédagogique dans une faculté d'éducation.

 

Le religieux est encore omniprésent aujourd'hui, mais plus personne n'a les outils pédagogiques nécessaires pour le comprendre. Enlever une faculté de spécialistes sur le religieux, c'est enlever d'une part la crédibilité de la discipline dans une société laïc et d'autre part l'expertisme de ces individus à comprendre le phénomène d'un point de vue rationnel et critique.

 

Il est impératif que l'ensemble des acteurs soient en faveur de ce «centre multidisciplinaire» du religieux contemporain pour que cela fonctionne et soit crédible au XXIe siècle. Dans le cas contraire, c'est l'empêcher de pouvoir mourir dans la dignité...

 

 


Visiteur

#15

2015-02-19 20:36

Connaître... n'est-ce pas la meilleure façon de contrer les préjugés et les dérapages ?

Visiteur

#16

2015-02-22 22:23

Pour éviter les fondamentalismes il faut favoriser les études universitaires des grandes religions et donc maintenir nos facultés de théologie même s'il faut en modifier légèrement les appellations.

Visiteur

#17

2015-02-23 18:45

Plus noua avons de l'information adéquate dur un sujet, plus nous sommes libres de choisir.

Visiteur

#18

2015-02-24 23:05

Pour moi, il ne fait aucun doute que nous avons besoin de spiritualité et la Faculté de théologie est toujours une étoile guidante et si nous laissons la place, d'autres la prendrons sous d'autres formes.
Julie B
Visiteur

#19

2015-02-25 00:04

Je pourrais nommer des programmes déficitaires à l'université mais qui demeurent pourtant offerts. Le choix est donc mal justifié.


La théologie est aussi notre histoire au Québec et fait partie de notre culture, qu'on soit croyant ou non.


À une époque où présentement on s'ouvre aux autres religions, il m'apparaît triste voir choquant cette fermeture envers celle qui est pourtant la nôtre.


Visiteur

#20

2015-03-11 21:35

une faculté de théologie dans une universitécatholique
est importante et on ne peut pas s,en passer.

Visiteur

#21

2015-03-11 21:45

La fermeture de cette faculté est une erreur, purement et simplement. J'y ai suivi des cours pendant plusieurs années, et on pouvait y avoir accès à tout un corps de chercheurs et de recherche fondamental pour l'analyse des phénomènes sociaux contemporains, et que nous perdrons, puisque les thématiques de recherche abordées à la FATER ne sont pas abordées dans les autres départements et facultés de l'Université de Sherbrooke.
OldPacha

#22 Je NE me souviens PLUS !

2015-03-11 22:22

La connaissance!

 

Comment peut-on dicter ce qui doit survivre ou mourir de la connaissance.

Ha oui!  j'oubliais, on est à l'heure de la consommation, ce qui est payant, pour ce concentrer sur des gains à court terme, mais tout aussi éphémères.

La religion aujourd'hui, l'histoire demain, laisson toute la place à l'ignorance car elle nous rend manipulable.

Quelles religions vont subsister, celles basé sur le coran, qui sont encore enseignée...

Convertissons nous, car ce sera la seulle véhiculée et que les gens en quête de sauver leurs âmes, vont adhérer.

 

Soyont agnostique ou athé, mais pas ignorant!

ALZITO

#23

2015-03-11 23:43

comme l'a montré un camarade cela semble inaugurer un procesus dont la fin consistera à éffacer toutes les facultés du genre dans l'espace universitaire Québec. Auncun principe de gestion ou politique ne saurait justifier une telle démarche. A cet égard, nous proposons que le REMDUS pense dés à présent à associer les autres rassemble détudiants des autres universités Québécoises à ce combat !


Visiteur

#24

2015-03-12 06:55

Primo, combien de millions pensent-ils récuperer en fermant la FATER, ces décideurs unilatéraux? Secundo: Simplement rappeler que l'Université de Sherbrooke veut se débarrasser de son nombril. Qui a fondé l'Université de Sherbrooke? L'intelgentia qui a été au début de cette Université maintient la philosophie dans sa faculté de Théologie. Aux dires de Monsieur Marc Dumas, Une université technique,oui, une université scientifique, oui.Où va être caser la philosophie? Mais le rôle de la Faculté de Théologie est surtout de former les gens qui pensent profondément aux vrais réalités contemporaines que vit l'humain au-delà de ses savoirs qui sont toujours limités...!

Visiteur

#25

2015-03-12 21:02

Je n'ai aucune religion, mais la spiritualité par la méditation (raja yoga) me donne les bases de ma vie. L'enseignement de la spiritualité respectueuse et libre, peut importe sa forme, est nécessaire dans notre société en perte de sens.