obligation d'un permis pour adopter un animal domestique

Monsieur le ministre, sachant que « la lutte contre la maltraitance animale est une priorité du Gouvernement », je vous adresse cette  pétition.

Nous demandons que le gouvernement décrète l’ obligation d’obtenir un permis pour adopter un animal domestique en France

La Déclaration universelle des droits de l’animal, corédigée par la LFDA, a été proclamée solennellement à Paris le 15 octobre 1978, à la Maison de l’Unesco. 

En France, des lois ont été votées pour punir la maltraitance ou l'abandon des animaux, et ne sont pas ou très peu appliquées , cf Textes de référence

Code rural et de la pêche maritime : articles L214-1 à L214-5  Articles L214-1, L214-3

Code rural et de la pêche maritime : article R214-20  Interdiction d'acquérir un animal en dessous de 17 ans

Code rural et de la pêche maritime : articles R215-1 à R215-15  Article R215-4

Code pénal : article 521-1  Abandon, sévices graves, acte de cruauté (sanction)

Code pénal : article R653-1  Atteintes involontaires à la vie ou à l'intégrité (sanctions)

Code pénal : article R654-1  Mauvais traitements (sanction)

Code pénal : article R655-1  Atteintes volontaires à la vie ou à l'intégrité (sanctions)  

Les animaux embellissent notre quotidien ,ils nous apportent un amour inconditionnel. A ce titre, nous leur devons autant d’amour et de respect que ce qu’ils nous offrent toute leur courte vie.

Nous assistons ,en cette période de vacances, à des abandons massifs et cruels . Les refuges affichent «complet », les associations sont débordées, les « nourrisseuses » se ruinent en nourriture et traitements .

Les cas de maltraitance sont encore bien trop nombreux en France ,en effet, tous les jours, sur les réseaux sociaux et dans les journaux nous lisons les horreurs qu’ont pu commettre des « humains » sur des animaux confiants et sans défenses.

Ces gens restent impunis ou si peu punis, et ils reprendront un animal pour lui faire subir le même sort, voire pire !

Il est temps de faire évoluer la législation sur la détention d’animaux domestiques en France à l’instar de nos voisins belges ou anglais…

Aussi, la mise en place d’un permis de détention d’animaux domestiques pour les futurs  adoptants est INDISPENSABLE . Ils doivent comprendre qu’ils ont des responsabilités envers leur animal de compagnie ;ne pas les prendre à la légère et l’assumer coûte que coûte et jusqu’au bout !

Cela passe par une logistique et des moyens permettant :

-l’identification de l’animal et  son suivi

- la vérification des conditions d’accueil suite à une demande d’adoption et ce tant

- au niveau matériel (conditions de vie compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ) ;

-Que  financier (afin d’éviter que l’animal ne crève de faim ou faute de soins vétérinaires) ;

-que psychologique (afin d’éviter qu’il ne meure sous la torture d’un psychopathe !)

-Création d’une  grille de référence  établie par des vétérinaires ( car professionnels du domaine animal)  qui décrétera les conditions de vie de l’animal ;des règles strictes en matière de commerce des animaux et de pratiques sur les animaux.

Le gouvernement français se doit d’adopter un texte de loi mettant en place un code du bien-être animal avec des règles strictes et reconnaître que l’animal est un  être doué de sensibilité.

Merci pour eux.

Carole-Anne-Valérie T. Maman de Violette, 15 ans chienne CKC adoptée à la SPA de Luynes(37) ; de Cooper ,chat Bleu russe,6 ans, abandonné bébé à la rue en 2013 à Hyères et d’Olly, chatte de 15 mois,adoptée chez une voisine à l’âge de 6 semaines.      

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Thomas à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes. Nous annoncerons cette pétition aux internautes qui en consultent d’autres sur notre site, mais qui n’ont pas encore consulté celle-ci.

Facebook