PÉTITION POUR LE RETOUR DU CONGÉ UNIVERSEL LE DIMANCHE

 Jusqu’en 1992, les commerces étaient fermés le dimanche au Québec. Depuis presque 30 ans, la course effrénée à la consommation, à la surconsommation, à la prise d’assaut des grandes surfaces par une clientèle insatiable ayant le besoin toujours pressant d’acheter quelque chose, est un phénomène dont la popularité croissante ne s’est jamais démentie et n’a jamais pris de répit. Jusqu’à la récente fermeture obligatoire imposée par les mesures sanitaires mises en place par le Gouvernement. Les travailleurs des services essentiels devaient pouvoir se reposer. La population devait restée à domicile et résister à la tentation de sortir magasiner afin d’éviter la propagation du coronavirus. Cette période inusitée qui a bouleverser nos habitudes, notre quotidien et qui nous a privé de pouvoir laisser libre court à nos pulsions obsessives de consommation a été révélatrice, et même bénie, puisqu’elle nous a prouvé que nous pouvions toutes et tous survivre même si les commerces étaient fermés le dimanche. Réduire un tout petit peu la cadence est peut-être une bonne idée finalement.

Pendant cette période de contraintes sanitaires, les commerces ouverts six jours par semaine ont maintenu de manière satisfaisante leur chiffre d’affaires. Les citoyennes et citoyens se sont organisés pour faire leurs courses durant les six jours ouvrables. Et plusieurs ont eu l’agréable sensation que ce rythme social plus humain correspondait mieux à leur rythme et à leurs besoins intrinsèques. L’expérience de la fermeture des commerces le dimanche pendant la crise de la COVID-19 nous a donné l’occasion d’observer les nombreux bienfaits d’avoir une journée de congé obligatoire pour tous.

Les personnes de 35 ans et plus se sont soudainement rappelé les dimanches de leur jeunesse. Le souvenir de la tranquillité des rues le dimanche. Le dimanche était une journée d’arrêt, de repos, de recharge, parfois d’ennui, de passe-temps, de bénévolat, de rempotage, de sport, de lecture, de balade, de réflexion. Le dimanche, tout le monde était présent et disponible. Personne ne travaillait ou n’allait magasiner. Le dimanche était donc le moment tout désigné pour les réunions amicales ou familiales, propices notamment au développement d’habiletés psychosociales comme l’écoute, l’introspection, l’empathie, la solidarité, l’entraide, le partage, la communication, la gestion du stress et des conflits. Effectivement, les rassemblements entre amis, voisins ou en famille avec tantes, oncles, cousins, cousines favorisaient les liens entre humains. Des liens précieux. Le dimanche était un rendez-vous avec soi-même et/ou un rendez-vous avec les autres.

Avant 1992, les commerces qui s’avisaient de contrevenir à la loi et qui choisissaient malgré tout d’ouvrir leurs portes le dimanche se voyaient punis de contraventions qui se voulaient dissuasives. Le dimanche était un congé universel pour tous, et c’était sacré.

Cette présente pétition souhaite indiquer au Gouvernement un mouvement important de la population québécoise en faveur d’un congé universel le dimanche. Pour le bien de tout le monde.  

Même l'Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT) a déjà mobilisé 300 commerçants en faveur de la fermeture leur magasin le dimanche.

Tous les commerces non-essentiels devraient fermer le dimanche, y compris les épiceries. Cela serait l’occasion de fréquenter davantage les restaurants, aller au théâtre, visiter un musée, etc. Cela pourrait être bénéfique non seulement pour l'économie culturelle mais aussi pour le filet social et la santé mentale.

Pour faire respecter la fermeture des commerces le dimanche, il faudrait s’assurer que la loi prévoit des mesures coercitives efficaces de manière à dissuader les commerçants délinquants et les grandes bannières étrangères sans scrupule, avides de profits sans fin.

PAR LA PRÉSENTE NOUS DEMANDONS AU GOUVERNEMENT QUÉBÉCOIS DE S’ENGAGER À:

·Adopter les lois et les actions nécessaires forçant le respect de la fermeture des commerces le dimanche ;

· Adopter un plan d’ici 2021 permettant de s’assurer que les Québécoises et Québécois aient droit à un congé universel pour tous, le dimanche ;

· Procéder à une étude évaluative sur l’efficacité et la rentabilité commerciale en fonction d’un calendrier d’opération échelonné sur six (6) jours par semaine

· Engager l’appareil gouvernemental à faire la promotion des bienfaits du congé universel le dimanche  

VIVE LE DIMANCHE LIBRE!

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Elena Vibrante à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook