Toujours plus d'avions au-dessus de Sombreffe : trop, c'est trop !

Bruits des avions au-dessus de nos têtes :                                                                                                « Trop, c’est trop ! »

      La croissance des activités de l’aéroport de Charleroi cause de plus en plus de nuisances sonores aux habitants de Sombreffe, Ligny, Boignée, Tongrinne et des hameaux.

      De plus en plus de survols, y compris à des heures où nous devrions en être préservés : il est de plus en plus fréquent d’entendre des avions en procédure d’atterrissage après 23h00 et même bien après minuit alors que la réglementation wallonne limite les mouvements d’avions à l’aéroport de Gosselies à la fourchette 6h30 – 23h00. On abuse clairement de la dérogation autorisant les atterrissages après 23h00 pour les avions en retard…  Ce qui devait être exceptionnel est devenu habituel… C’est inacceptable !

      Comme si cela ne suffisait pas le gouvernement wallon envisage d’accorder bientôt le permis d’allongement de la piste du Brussels South Charleroi Airport (BSCA), ce qui aura comme conséquence non seulement plus de mouvements aériens au-dessus de nos têtes mais aussi des survols plus bruyants ; en effet, l’allongement de la piste vise à accueillir des vols intercontinentaux ce qui implique des avions plus gros et plus lourds.

      Trop, c’est trop ! Les activités de l’aéroport de Charleroi doivent rester dans des limites supportables pour les riverains.     Aussi, nous, citoyens de la commune de Sombreffe, nous demandons aux autorités wallonnes :

  -  de faire respecter plus strictement l’horaire autorisé pour les mouvements d’avions à l’aéroport de Charleroi ;

-  de s’engager à ne jamais répondre favorablement aux pressions visant à obtenir un élargissement de cet horaire (= plus tôt le matin et plus tard le soir) ;

  - de ne pas accorder le permis autorisant l’allongement de la piste de BSCA ;  

-  d’adopter enfin des normes claires de bruit à ne pas dépasser et de déployer un vrai réseau de mesure du bruit (sonomètres) pour mesurer correctement la gêne ressentie par les habitants ;

-  de délivrer un PV à chaque infraction (tant par rapport aux heures de survol qu’en ce qui concerne les dépassements sonores et le non-respect des consignes de vol) ;

  -   de prévoir, en cas d’infraction, des sanctions financières réellement dissuasives qui feront réfléchir les compagnies récalcitrantes ;

     Nous nous adressons bien entendu au gouvernement wallon. Mais, également, aux responsables de notre commune pour qu’ils fassent entendre la voix de leurs concitoyens « en haut lieu » ; ainsi qu’aux candidat(e)s aux prochaines élections communales pour que chacun(e) d’entre eux prenne publiquement position par rapport à ce qui se passe au-dessus de nos têtes.


Des citoyens de Sombreffe contre la croissance des nuisances aériennes au-dessus de nos villages    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Des citoyens de Sombreffe contre la croissance des nuisances aériennes au-dessus de nos villages à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.com à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Facebook